Bahreïn: Sept policiers blessés par une bombe artisanale
Actualisé

BahreïnSept policiers blessés par une bombe artisanale

Sept policiers ont été blessés par l'explosion d'une bombe de fabrication artisanale dans un village chiite près de Manama, la capitale de Bahreïn, a rapporté jeudi l'agence officielle Bna.

Un mouvement de contestation agite Bahreïn depuis deux ans

Un mouvement de contestation agite Bahreïn depuis deux ans

L'engin a explosé mercredi soir au passage des policiers en patrouille à Beni Jamrah, à l'ouest de Manama, a ajouté l'agence citant un chef de la police, Ibrahim Al-Chib.

L'un des sept policiers blessés a été grièvement touché, a ajouté M. Al-Chib, indiquant qu'une enquête avait été ouverte sur les circonstances de l'attaque qu'il a attribuée à «des terroristes».

Les forces de sécurité sont déployées massivement depuis mercredi autour de Beni Jamrah, notamment aux points d'accès au village, et ont procédé à des perquisitions dans certaines maisons à la recherche de suspects, ont indiqué jeudi des témoins.

Dix suspects arrêtés

Le ministère de l'Intérieur a fait état sur Twitter de l'arrestation de dix suspects pour leur implication présumée dans l'attaque.

Bahreïn est secoué depuis février 2011 par un mouvement de contestation, animé par des chiites, majoritaires dans le pays. Ils réclament une monarchie constitutionnelle avec un Premier ministre issu de la majorité parlementaire, dans ce petit royaume du Golfe à majorité chiite dirigé par une dynastie sunnite.

Des manifestations se déroulent quasi-quotidiennement dans les villages chiites entourant Manama et sont parfois émaillées de violences.

Selon la Fédération internationale des droits de l'Homme (FIDH), 80 personnes ont trouvé la mort depuis le début de la révolte. (afp)

Ton opinion