Actualisé 26.08.2009 à 15:09

Congo

Sept tués dans le crash d'un avion cargo à Brazzaville

Cinq membres d'équipage russes et deux Congolais ont péri dans le crash d'un avion cargo Antonov 12 sur un cimetière de la périphérie de Brazzaville mercredi, a annoncé le ministre congolais des Transports Emile Ouosso.

L'avion transportait des boissons et trois voitures.

«L'accident a fait sept morts: cinq membres d'équipage de nationalité russe et deux Congolais qui seraient des clandestins puisque n'ayant pas leur nom sur le manifeste», a déclaré M. Ouosso après s'être rendu sur les lieux.

L'avion, qui reliait Pointe Noire (sud) à Brazzaville, s'est écrasé, alors qu'il était en phase d'atterrissage sur un cimetière à Nganga Lingolo (un quartier périphérique à 20 km au sud de Brazzaville), selon le ministre.

«Il y avait du feu à l'arrière et l'avion s'est brisé à cinq mètres du sol», a également ajouté le ministre.

Enquête lancée

Mais des témoins ont affirmé à l'AFP avoir vu une aile en feu avant le crash.

«L'avion transportait des boissons et trois voitures», a précisé M. Ouosso, ajoutant encore que les pompiers étaient «arrivés sur les lieux pendant qu'il y avait encore les flammes qu'ils ont maîtrisées».

Il a annoncé le lancement d'une enquête pour retrouver la boîte noire de l'appareil.

En 2007, Brazzaville avait interdit le transport de personnes par les Antonov après avoir constaté que ces avions transportaient fréquemment des passagers même s'ils ne sont pas prévus à cet effet. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!