US Open: Serena Williams se fait des frayeurs, Djokovic déroule
Actualisé

US OpenSerena Williams se fait des frayeurs, Djokovic déroule

Les deux patrons du tennis mondial ont passé le deuxième tour du dernier Grand Chelem de la saison.

Serena Williams (no 1) s'est fait quelques frayeurs mercredi au 2e tour de l'US Open, s'imposant difficilement 7-6 (7/5) 6-3 devant la qualifiée néerlandaise Kiki Bertens (WTA 110). Tête de série no 1 du tableau masculin, Novak Djokovic n'a en revanche pas perdu son temps, dominant Andreas Haider-Maurer (ATP 52) 6-4 6-1 6-2.

«J'étais un peu tendue avant mon match, alors que je me sentais parfaitement bien jusque-là», soulignait Serena Williams, qui fut notamment menée 0/4 dans le tie-break de la première manche. «Je serai meilleure dans mon prochain match», assurait l'Américaine, qui se retrouve désormais à cinq succès d'un Grand Chelem calendaire.

Serena Williams, qui affrontera sa compatriote Bethanie Mattek-Sands (WTA 101) en 16e de finale, a commis pas moins de 10 double fautes dans son 2e tour dont 8 dans la première manche. Elle a d'ailleurs tenu à aller s'entraîner juste après cette rencontre, repoussant ainsi le traditionnel rendez-vous avec la presse. «Patrick (réd: Mouratoglou, son coach) a remarqué qu'il y avait certaines choses que je devais travailler afin de m'améliorer», expliquait-elle.

Djokovic en mode express

En lice dans la «night session» de mercredi, Novak Djokovic s'est montré bien plus convaincant que Serena Williams. Le Serbe, dont le 1er tour avait duré 71', a mis 90' pour prendre la mesure d'Andreas Haider-Maurer. Il n'a perdu que 12 points sur son service face au cogneur autrichien, auteur de 33 fautes directes pour seulement 7 coups gagnants.

Les choses plus sérieuses devraient commencer au 3e tour pour Nole. Il affrontera Andreas Seppi (no 25), tombeur de Roger Federer lors du dernier Open d'Australie. «Il est très solide en fond de court. Si tu le laisses prendre le jeu à son compte, il peut être très dangereux. Je devrai imposer mon rythme», soulignait Novak Djokovic, qui possède toutefois un ascendant psychologique indéniable sur l'Italien: il mène 10-0 dans leur face-à-face!

Nadal face à Fognini

Tombeur en trois sets accrochés (7-6 6-4 7-5) de l'Argentin Diego Schwartzman (ATP 74) mercredi en fin d'après-midi, Rafael Nadal (no 8) sera lui aussi opposé à un Italien au tour suivant. Mais sa tâche s'annonce plus délicate que celle de Novak Djokovic: il se frottera à l'imprévisible Fabio Fognini (no 32), qui l'a battu à deux reprises en trois duels livrés cette saison sur terre battue.

«Il ne m'avait jamais battu avant cette saison. Il avait livré un grand match à Pékin (réd: à l'automne 2013, sur dur), mais je m'étais finalement imposé en trois sets», rappelait le gaucher majorquin. «On ne peut pas dire qu'il me pose des problèmes particuliers. Il possède un très grand talent, et il est un adversaire dangereux pour tout le monde lorsqu'il est en forme. Pas seulement pour moi», concluait Rafa, qui a tout de même enlevé leur plus récent face-à-face en finale à Hambourg début août. (nxp/si)

(NewsXpress)

Ton opinion