Genève: Serge Dal Busco aurait engagé son beau-fils comme conseiller personnel

Publié

GenèveSerge Dal Busco aurait engagé son beau-fils comme conseiller personnel

Une question urgente écrite a été déposée par un député MCG sur le choix qu’aurait fait le magistrat.

Serge Dal Busco aurait engagé son gendre comme collaborateur personnel. 

Serge Dal Busco aurait engagé son gendre comme collaborateur personnel. 

Irina Popa

Serge Dal Busco, conseiller d’Etat chargé des infrastructures, qui partira bientôt à la retraite, aurait engagé son beau-fils comme collaborateur personnel. Selon une information du «Blick», reprise par la «Tribune de Genève», Patrick Dimier, député MCG au Grand Conseil, a déposé une question urgente écrite à ce sujet. Pour lui, «Il y a assez de monde en politique pour ne pas faire appel à sa famille».

Le département donnera une réponse ce jeudi. Ce dernier fait tout de même déjà savoir que «la loi a été scrupuleusement respectée». Un collaborateur personnel est une catégorie à part à l’Etat, puisqu’il «accomplit les tâches confiées par le conseiller d’État auquel il rapporte exclusivement», selon le Code des obligations (article 319 et suivants). «Un magistrat est libre d’en engager (ndlr: des collaborateurs personnels) selon sa convenance et ses besoins, explique Roland Godel, porte-parole du Département des infrastructures. Il semble naturel qu’un tel collaborateur soit quelqu’un de proche, puisqu’il dépend directement et uniquement du magistrat, et doit donc avoir avec lui un lien d’intime confiance».

(lch)

Ton opinion

34 commentaires