Chine: Séries: tabac, alcool, sexe et réincarnation interdits
Actualisé

ChineSéries: tabac, alcool, sexe et réincarnation interdits

Les fictions de l'Empire du Milieu ont interdiction de parler de certains sujets jugés trop sensibles.

par
mja
La websérie «Addicted» a été retirée de l'antenne.

La websérie «Addicted» a été retirée de l'antenne.

photo: Kein Anbieter

Les scénaristes chinois vont devoir redoubler d'imagination pour proposer des productions télévisuelles qui passeront entre les gouttes de la censure. Une semaine après avoir sucré la web­série «Addicted», qui narrait les amours de deux homosexuels, l'Administration d'Etat de la radio, du film et de la télévision a durci la réglementation en matière de sujets sensibles.

«Aucune série ne doit évoquer des comportements sexuels anormaux, tels l'inceste, les relations homosexuelles, la perversion sexuelle ou le viol», dit la nouvelle loi. Les scènes avec du tabac, de l'alcool, un adultère, des vêtements suggestifs, sont également bannies, tout comme celles qui évoquent la réincarnation. La même administration a indiqué aux producteurs qu'elle allait surveiller de près le respect de ces règles.

La censure dans les médias est presque naturelle en Chine. Il y a quelques années, le télécrochet «Super Girl» avait été retiré de l'antenne parce que le régime avait estimé qu'il montrait des jeunes filles dont la personnalité était jugée trop extravertie. Ce malgré de très bonnes audiences.

Quant aux séries étrangères, quand elles ne sont pas interdites, elles sont accessibles uniquement via des sites de streaming et après avoir été validées par des censeurs désignés par l'Administration d'Etat.

Des versions soft

La Chine n'a pu passer à côté du phénomène «Games of Thrones». C'est même la télévision nationale qui la diffuse. Sauf que les fans ont droit à une version beaucoup moins trash que l'originale. Les scènes de sexe et de violence ont été remontées, recadrées, floutées ou tout bonnement supprimées. Même chose pour les références religieuses. Les censeurs changent aussi l'ordre des séquences: de quoi agacer plus d'un téléspectateur.

Ton opinion