Actualisé 11.03.2013 à 11:41

Prilly (VD)

Serpent teigneux et très dangereux chez le véto

Une vipère très agressive a dû subir une échographie. Une première pour le praticien qui s'en est occupé.

de
Joël Espi

Des maîtres patientaient avec leur chien ou leur matou, vendredi, au cabinet de la Charbonnière. Karim Amri, lui, a débarqué avec l'un des serpents les plus dangereux du monde: une «vipère heurtante» présentée à l'exposition «Reptiles du monde» à Fribourg. Elle était portante mais venait de perdre des petits. Pour le vétérinaire Jean-Louis Stauffer, c'était une première, mais il a su garder son calme. «Même si je n'aimerais pas me retrouver dans la nature face à elle», a-t-il confié.

Le praticien devait effectuer une échographie pour voir si un bouchon de pourriture s'était accumulé dans le conduit par lequel sortent les œufs de l'animal, cette anomalie pouvant lui coûter la vie. «On peut la coucher sur le dos?» a demandé le professionnel. Mauvaise idée. La bête a plutôt «un caractère de cochon», explique Karim Amri. En cas de morsure, on risque l'amputation...

L'animal sera juste posé avec la queue levée pour lui passer l'appareil, tartiné de gel. «Elle a été plutôt sympa, en fait», s'étonne le spécialiste des reptiles. Le verdict est tombé: il y a bien un bouchon. Le vétérinaire a alors réalisé une autre première pour lui: effectuer une manipulation d'ostéopathie sur la vipère. Des gestes qu'elle a semblé plutôt apprécier. Après une piqûre d'ocytocine, l'animal, qui sifflait un peu d'impatience, devra attendre quelques jours pour voir si ces soins lui permettront enfin de mettre bas.

Autre expo, celle située à Lausanne. Le Vivarium doit vite trouver 650 000 francs, sinon il risque la fermeture, a annoncé «24 heures» samedi. Repris il y a deux ans, le musée est endetté, vétuste et doit déménager. S’il ferme, nombre de reptiles seront euthanasiés.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!