Therwil (BL): Serrage de main refusé: la famille fait recours
Actualisé

Therwil (BL)Serrage de main refusé: la famille fait recours

Les parents des deux ados, obligés de serrer la main de leurs enseignantes, a saisi le Conseil d'Etat.

par
kat/dmz
Les deux ados de 14 et 15 ans font les gros titres depuis avril dernier.

Les deux ados de 14 et 15 ans font les gros titres depuis avril dernier.

photo: Matthias Willi/ SonntagsZeitun

L'affaire fait les gros titres depuis avril dernier. Deux adolescents musulmans de Therwil (BL) refusent de serrer la main de leurs enseignantes, car leurs convictions religieuses le leur interdit.

La semaine dernière, le conseil scolaire de Bâle-Campagne a refusé de lever la mesure disciplinaire décidée par l'école, qui permet aux enseignants d'exiger qu'on leur serre la main au début et à la fin des cours. Vendredi, on apprend que la famille a fait appel de cette décision. C'est donc le Conseil d'Etat qui devra trancher.

Monika Gschwind, qui dirige le Département de l'éducation, a toutefois déjà indiqué, dans un commentaire à la décision du conseil scolaire, que «serrer la main d'un enseignant est une règle de bienséance profondément ancrée dans notre société et notre culture.» Elle a aussi précisé qu'«un projet de loi sera soumis à consultation en novembre, dans le but de régler le problème.»

Il prévoit notamment que les directions d'école pourront signaler à l'Office de la migration les cas de refus de serrer la main d'un enseignant.

(kat/dmz/ats)

Ton opinion