Actualisé 06.08.2012 à 02:16

Super LeagueServette a souffert pour arracher un point

Les Genevois, malgré onze absents, ont tenu tête à de faibles Young Boys (1-1) et ont soigné leur moral.

de
Simon Meier, Genève
Servette a enfin débloqué son compteur.

Servette a enfin débloqué son compteur.

Evénement au Stade de Genève: Servette a empoché son premier point de la saison en Super League en contraignant YB au match nul. Pas de quoi pavoiser, puisque les «grenat» restent lanterne rouge. Mais on y verra un motif d'encouragement pour les Genevois, privés hier de onze éléments, et qui poursuivront leur marathon estival jeudi en Norvège contre Rosenborg.

«C'était important de ne pas perdre, a dit Karanovic. Ce point nous fait du bien, parce que ça aurait été dur de s'incliner à nouveau après avoir livré un bon match.» L'attaquant genevois, épaulé par le revenant Eudis, a fait davantage allusion aux deux courtes défaites contre Bâle et Sion qu'à la baffe face à Lausanne. Elle est donc oubliée.

«Tactiquement, on a été meilleurs», s'est réjoui le milieu de terrain Alexandre Pasche, le plus remuant de son équipe. «On a su presser assez haut, même si nous avons un peu lâché en 2e mi-temps à cause de la fatigue.» YB avait lui aussi dépensé de l'énergie jeudi en Europa League (défaite 1-0 en Suède), mais la profondeur de son effectif aurait dû lui permettre de passer l'épaule. «Par rapport à Servette, nous avions six joueurs frais, a pesté le coach bernois, Martin Rueda. «Nous aurions dû gagner mais après l'ouverture du score, nous avons trop reculé.» En face, Joao Alves a davantage de circonstances atténuantes. «Il ne faut pas oublier tous les problèmes que connaît Servette», a-t-il rappelé, satisfait du point récolté et heureux de pouvoir récupérer cinq blessés cette semaine (Tréand, Mfuyi, Rüfli, Paratte et Kusunga).

NUL HEUREUX. Peu d’occasions à se mettre sous la dent en première période. Le tir de Pizzinat a été boxé des poings par Wölfli (18e), celui d’Eudis a frisé le cadre du gardien bernois (23e). C’est Young Boys qui a ouvert le score deux minutes plus tard, Farnerud profitant d’un mauvais renvoi de Grippo pour adresser une frappe plutôt molle mais très précise. Servette a pu égaliser sur un penalty (faute de Zverotic sur Lang) transformé par Karanovic (41e). Les «grenat» ont baissé de rythme en 2e mi-temps, mais ni Mayuka (53e), ni Frey (62e), ni Farnerud (77e), ni Zverotic (86e) n’ont trouvé la faille.

NOTES.

Stade de Genève, 4819 spectateurs. Arbitre Wermelinger.

Buts 25e Farnerud 0-1. 41e Karanovic (penalty) 1-1.

SERVETTE - Barroca; Gomes, Kouassi, Schneider, Moubandje; Pasche, Grippo, Pizzinat (58e Pont), Lang (65e De Azevedo); Eudis (73e Poceiro), Karanovic. YOUNG BOYS - Wölfli; Zverotic, Nef, Veskovac, Lecjaks; Silberbauer (66e Sutter); Gonzalez (58e Frey), Farnerud, Costanzo (75e ­Schneuwly), Vitkieviez; Mayuka.

A NOTER Servette sans Baumann, Diallo, Kusunga, Mfuyi, Routis, Rüfli, Tréand (blessés), Esteban, Paratte, Ramizi, Schlauri (absents). Young Boys sans Simpson (blessé) et Bobadilla (suspendu).

91e, expulsion de Grippo (2e avertissement).

AVERTISSEMENTS 17e Silberbauer. 24e Moubandje. 40e Zverotic. 80e Grippo.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!