Publié

FootballServette Chênois s’incline avec les honneurs

Face à Atlético Madrid, les Genevoises ont lâché prise en seconde période. Pour leur premier match de Ligue des champions, elles n’ont pas fait de la figuration.

par
Pascal Bornand, Genève
La joueuse servettienne Amandine Soulard (à g.) tente d’arrêter Toni Duggan.

La joueuse servettienne Amandine Soulard (à g.) tente d’arrêter Toni Duggan.

Keystone

À l’impossible nul n’est tenu, même avec tout le courage et la détermination du monde. Même en menant au score à deux reprises. Pour son premier match européen de son histoire, Servette Chênois a fini par subir la supériorité et la loi des professionnelles d’Atlético Madrid, victorieuses 4-2 dans l’armoire frigorifique de la Praille. Un résultat logique, un brin inespéré pour les Genevoises mais pas vraiment immérité. Il récompense leur formidable débauche d’énergie et leur farouche résistance, que l’infernale Brésilienne Ludmila a brisé en force et à l’usure.

Dominées dans les grandes largeurs par les Colchoneras, le plus souvent privées de ballon, les joueuses d’Eric Sévérac ne se sont pas laissées décontenancer. Elles savaient à quoi s’attendre. Mieux, ce sont elles qui ont ouvert la marque sur leur première offensive à la suite d’une superbe triangulation conclue par Serrano, impitoyable face à son ancien club. Si les Espagnoles n’ont pas tardé à égaliser malgré un sauvetage désespéré de Soulard sur la ligne de but, les Genevoises ont réussi à reprendre l’avantage sur penalty, suite à une faute de Peyraud-Magnin, la gardienne de l’équipe de France.

Pas découragées

«Il faudra exploiter au mieux les rares ballons que nous pourrons gratter», avait dit l’entraîneur grenat à la veille du match. C’était un plan de jeu et une prophétie que ses joueuses ont parfaitement appliqués! En revanche, elles ne sont pas parvenues à faire obstacle au rush furieux des Espagnoles en ouverture de seconde mi-temps. Jusque-là héroïque, Gaëlle Thalmann n’a rien pu faire pour contrer un coup de tête de Ludmila et une subtile déviation de Castellanos sur un centre parfait de la Brésilienne.

Pris à froid, le leader de Super League a poursuivi la partie en faisant le dos rond et n’amorçant que quelques rares et vaines contre-attaques, mais sans jamais manifester le moindre signe de découragement. «Je suis fière de mon équipe, elle a montré une belle image», se félicitait Eric Sévérac à l’issue de la partie.

Servette Chênois - Atlético Madrid 2-4 (2-1)

Stade Genève, huis clos.. Arbitres: Nervik, Lokkerberg, Thoresen, Aarland (No).

Buts: 18e Serrano 1-0; 20e Soulard (csc) 1-1, 32e Lagonia (pen) 2-1, 47e Ludmila 2-2, 55e Castellanos 2-3, 90e Laurent 4-2.

Servette Chênois: Thalmann; Soulard, Abbé, Hurni, Spälti; Gillioz (68e Sarrasin), Maendly, Serrano (82e Felber); Lagonoa, Marta (8e Duclo), Arfaoui (61e Fleury).

Atlético Madrid: Peyraud-Magnin; Guagni, Aleixandri, Tonkara, Van Dongen; Sampedro, Meseguer, Santos (72e Laurent), Duggan (67e Knaak); Castellanos, Ludmila (92e Elena).

Avertissement: 70e Serrano.Notes: match retour le 15 décembre à Madrid.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
7 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

Big Boss

10.12.2020 à 09:40

Madrid ! Madrid ! Servette aux toilettes

Mariage pour tous

10.12.2020 à 08:23

Des nanas à la tv ..vite changeons de chaîne

Fab

09.12.2020 à 21:33

Déjà que le foot masculin a la TV sans spectateurs c est pas terrible...