Hockey sur glace: Servette enfonce encore un peu plus le LHC

Publié

Hockey sur glaceGe/Servette enfonce encore un peu plus le LHC

Les Aigles ont dû se battre bec et ongles pour remporter (4-2) leur troisième derby lémanique de la saison, vendredi soir aux Vernets.

par
Simon Meier
(Genève)
Le gardien lausannois Ivars Punnenovs s’en sort bien face à Vincent Praplan. Il capitulera tout de même trois fois sur l’ensemble de la rencontre.

Le gardien lausannois Ivars Punnenovs s’en sort bien face à Vincent Praplan. Il capitulera tout de même trois fois sur l’ensemble de la rencontre.

BASTIEN GALLAY / GALLAYPHOTO

GE Servette, qui restait sur trois défaites consécutives, est reparti de l’avant en disposant du Lausanne HC vendredi soir (4-2). Les Aigles, sérieux à défaut de se montrer brillants, remportent ainsi leur troisième derby lémanique en autant de rendez-vous cette saison. Ils conservent ainsi la tête de National League avant leur déplacement de samedi à Berne. Quant aux Vaudois, qui auront un deuxième derby au programme du week-end devant Fribourg, on ne voit plus trop ce qui pourrait les sortir de l’ornière.

Les joueurs de Geoff Ward avaient promis de donner le maximum et de placer la rencontre sous le signe des émotions. Ils ont tenu le premier tiers-temps… à 17 secondes près. Jusqu’à ce que Josh Jooris n’ouvre la marque après six secondes de supériorité numérique (20e).

Emmerton égalise tôt dans le deuxième tiers

Revenus sur la glace avec davantage de mordant, les Lions ont égalisé d’entrée en deuxième période, sur un tir de Cory Emmerton en se retournant (22e). Mais cette bouffée d’oxygène et d’espoir ne mettrait que douze secondes à s’évanouir, le temps pour Valtteri Filppula de redonner l’avantage à Genève sur l’engagement ou presque.

Le Finlandais s’est distingué de façon moins recommandable à la 29e, en frappant Martin Gernat à la tête - direction le vestiaire pour le top-scorer grenat. C’est là que la différence entre les deux équipes a tapé dans l'œil des 7 135 spectateurs (guichets fermés). Là où Lausanne n’a pas été capable de se montrer dangereux pendant cinq minutes avec un joueur de plus, Genève a inscrit le 3-1 dans la foulée, au bout de quelques instants à cinq contre quatre (35e, doublé de l’ex-Lausannois Jooris).

Lausanne n’a jamais renoncé

Voilà toute la différence entre un leader du classement, même diminué par les absences malgré les débuts du défenseur français Yohann Auvitu, et un 13e de National League. Lausanne a toutefois eu le mérite de se montrer courageux et de ne pas renoncer. Après avoir réduit le score sur une très belle reprise de Michael Raffl (51e), les Lions auraient même pu égaliser par leur centre autrichien (poteau à la 54e). Mais c’est au contraire Daniel Winnik qui pouvait sceller le score dans la cage vide à la 60e.

Ge/Servette - Lausanne 4-2 (1-0 2-1 1-1)

Ton opinion

9 commentaires