Actualisé 22.11.2014 à 21:41

Hockey - LNA

Servette enfonce Lausanne dans la crise

Genève a poursuivi son redressement en prenant le meilleur 1-4 à Lausanne, face à un LHC dans la gonfle.

de
Grégory Beaud, Lausanne

Sept à la suite! Non, il ne s'agit pas le résultat d'un candidat survolté de Questions pour un Champion, mais du bilan d'un Lausanne HC englué dans une période bien compliquée. Au lendemain de sa défaite 2-1 à Fribourg, la formation de Malley a subi un nouveau revers. Face à Genève-Servette, cette fois. Le regard noir, Heinz Ehlers n'était visiblement pas de bonne humeur à l'issue de la rencontre. «Ce soir, j'ai eu honte de mon équipe, a-t-il tonné. Je ne sais pas comment mes joueurs osent se présenter de cette manière devant leur public. Pour moi, c'est un mystère.»

Que manque-t-il à la troupe de Heinz Ehlers pour se remettre dans le droit chemin? «Nous avons connu une très bonne période et peut-être que depuis nous n'avons plus faits les mêmes efforts, a constaté le gardien Pascal Caminada. Ce soir, nous aurions pu faire en sorte de ne pas être en pleine crise... Ce n'est plus le cas.»

Un seul trio fonctionne

Les absences des étrangers Juha-Pekka Hytönen (blessé) et Ossi Louhivaara (suspendu) ont pesé dans la balance. «Tout n'a pas été à jeter, a tenté de tempérer Pascal Caminada. Lorsque nous avons dû nous défendre à 3 contre 5 durant deux minutes, les gars se sont battus comme des morts de faim. Mais ensuite, il y a une erreur et nous ne pouvons pas nous relever.»

Des quatre trios offensifs proposés par Heinz Ehlers, il n'y a guère que celui articulé autour de Florian Conz qui a qui a proposé quelque chose d'abouti en zone offensive. «Les autres? Je ne les ai pas vus», a pesté le technicien danois. Le power-play lausannois fut également désastreux. La séquence de possesion de puck de plus de 20 secondes par Genève en zone offensive, à 4 contre 5, en dit long sur la peine du LHC en supériorité numérique, samedi soir. Ce constat perdure désormais depuis plusieurs semaines. Cela fait désormais une dizaine de matches que les Lausannois n'ont plus marqué en power-play.

Changements nécessaires

Pour Heinz Ehlers, c'est désormais une évidence: cela ne peut plus continuer ainsi. «Nous devons absolument nous réveiller», a-t-il enchaîné dans un anglais des plus fleuris. C'est en accueillant le HC Davos, mardi, que les Vaudois vont tenter de se remettre d'aplomb. Il y a adversaire plus favorable à affronter dans pareille situation... «Une telle prestation doit impliquer des changements, a poursuivi l'entraîneur lausannois. C'est obligatoire. Je ne sais pas encore lesquels.»

Le Danois tente tout de même de trouver du positif dans ce septième revers de rang. «Ces derniers temps, nous avons accumulé les défaites de justesse, a-t-il remarqué. Tout le monde relativisait notre situation. De se faire secouer de la sorte pourrait nous remettre un peu les idées en place.»

Le Genève-Servette de Chris McSorley, lui, a eu tout loisir de profiter de la mauvaise passe vaudoise pour récolter trois nouveaux points. Ces unités permettent aux Aigles de compter désormais un bonus de huit longueurs sur la 9e place détenue par Fribourg. La mini-crise d'octobre - 6 défaites en 7 matches - semble aujourd'hui digérée.

Lausanne - Genève-Servette 1-4 (0-1 1-2 0-1) 7561 spectateurs.

Arbitres: Mollard/Stricker, Mauron/Wüst. Buts: 1re (0'56) Picard 0-1. 25e Rubin (Jacquemet, Kast) 0-2. 32e Conz (Leeger) 1-2. 34e Picard (Tom Pyatt, Loeffel/à 5 contre 4) 1-3. 46e Romy (D'Agostini/à 4 contre 5!) 1-4.

Pénalités: 3 x 2' 5' et pénalité de match (Miéville) contre Lausanne; 6 x 2' contre Genève-Servette. Topscorers PostFinance: Froidevaux; Romy.

Lausanne: Caminada; Gobbi, Leeger; Jannik Fischer, Stalder; Rytz, Genazzi; Seydoux; Neuenschwander, Froidevaux, Déruns; Pesonen, Miéville, Bang; Simon Fischer, Genoway, Herren; Augsburger, Savary, Conz.

Genève-Servette: Flückiger; Loeffel, Bezina; Eliot Antonietti, Mercier; Vukovic, Marti; Trutmann, Ranger; D'Agostini, Romy, Kast; Simek, Tom Pyatt, Picard; Rubin, Rod, Jacquemet; Traber, Rivera, Gerber.

Notes: Lausanne sans Huet, Hytönen, Lardi, Benjamin Antonietti (blessés) ni Louhivaara (suspendu). Genève sans Bays, Mayer, Descloux, Lombardi et Taylor Pyatt (tous blessés). Caminada retient un penalty de D'Agostini (35e) et Picard (44e). 39e temps mort demandé par Genève.

Picard décisif

La première action a déjà souri aux Aigles. Sur un tir dévié par Froidevaux, Picard a ouvert la marque après 56 secondes. Si Genoway et Pesonen (2x) ont pu inquiéter Flückiger avant la première pause, le GSHC a tout de même viré en tête. Rubin a inscrit le 0-2 dès la 25e. Peu après une transversale de Pesonen, Conz a profité d'un rebond pour réduire le score (32e, 1-2). Las, Caminada a connu un blanc sur une déviation de Picard (32e, 1-3). Caminada a stoppé un penalty de D'Agostini quelques instants plus tard. Cinq minutes plus tard, Miéville a écopé d'une pénalité de match pour une crosse haute. A la 44e, Picard a échoué à son tour lors de son tir au but. Romy a mis fin au suspense en inscrivant le 1-4 à la 46e.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!