Football - Servette a été largement meilleur que Sion
Publié

FootballServette a été largement meilleur que Sion

Les Grenat se sont imposés 2-1 à Tourbillon. Ils auraient pu inscrire quatre ou cinq buts de plus. Début de saison réussi pour les Genevois.

par
Daniel Visentini
(Sion)
La joie des Servettiens après l’ouverture du score.

La joie des Servettiens après l’ouverture du score.

Eric Lafargue

Battu sèchement à Molde jeudi soir en Conférence League, Servette a immédiatement relevé la tête. Avec la manière, les Grenat se sont montrés largement supérieurs à un Sion poussif. Si les Servettiens s’étaient montrés un peu plus précis à la conclusion, ils auraient même infligé une immense fessée à Sion. Au lieu de cela, ils se contenteront sans rougir d’un succès 2-1, un score qui ne dit pas la supériorité de Servette durant la grande partie de la rencontre, Sion ne sauvant l’honneur qu’à la dernière seconde des arrêts de jeu.

En fait, Servette aurait déjà dû rentrer à la pause avec trois buts d’avance, match plié. Les Grenat auraient d’abord dû profiter du cadeau de Ndoye, cette passe affreuse pour Sion, anticipée par Cognat qui filait seul et qui manquait son duel avec Fickentscher en ne cadrant pas sa balle enroulée.

Les Genevois, dominateurs, n’ont pas levé le pied pour autant. Une volée de Zuffi sur corner a bien fait frissonner Frick, mais il était sur la trajectoire. C’est ensuite Kyei qui manquait le coche. Le centre de Stevanovic le laissait emprunté: reprise de la tête ou du pied? Il a choisi la tête en se courbant: balle mollement piquée, il était pourtant seul…

C’est la troisième tentative qui a été la bonne. Cette fois, tout était parfait. L’impulsion de Cognat au départ, qui libère Stevanovic, le débordement sur la droite et le centre en retrait millimétré pour Imeri: plat du pied légèrement croisé, Sion ne pouvait que constater les dégâts (31e 0-1).

Peu de doutes

Une autre relance imprécise des Valaisans, sur une intervention de Fickentscher loin de sa cage, offrait également la possibilité à Imeri de doubler la mise: son envoi trouvait Lacroix in extremis.

Et puis, comme une piqûre de rappel, il y a eu ce coup franc de la 45e. Zuffi qui trouve Cavaré seul au deuxième poteau. La remise de la tête et cette grande frayeur avec Karlen qui reprend sans cadrer.

Ce Servette qui aurait pu se mettre à l’abri avec un minimum de réalisme est parfois fébrile. De quoi laisser planer des doutes pour la seconde période?

Un peu moins à la 53e minute. Nouvelle possession de Servette, une première action avortée, mais une relance valaisanne anticipée par Diallo. Le remplaçant de Sauthier (blessé à Molde), sollicitait un une-deux avec Valls, qui se finissait en une-deux-trois quand Kyei surgissait après un contrôle hésitant de Diallo: frappe sourde au premier poteau pour le 0-2.

Sortie ratée de Frick

Sion avait changé de système, tentait tout pour se réveiller. Mais n’existait tout simplement pas. Ou alors sur des balles arrêtées. Comme en première période, Servette aurait dû enfoncer le clou: Sasso à bout portant sur corner (tête molle), Stevanovic qui arrive seul devant Fickentscher (un peu excentré, déviation du portier valaisan).

Alors forcément, à l’énergie, Sion a tenté de faire illusion. On a vu Hoarau une seule fois, sur un ballon chanceux, tenter une demi-volée que Frick stoppait en deux temps. Ce Servette qui avait un peu reculé laissait Sion espérer. Encore aurait-il fallu que les Valaisans soient capables de proposer autre chose que des tentatives désordonnées, sans plan de jeu.

Cela n’a pas empêché quelques frayeurs, notamment sur un ballon relâché par Frick (tentative excentrée d’Uldrikis, sauvetage de Clichy). Et ce but de la 95e qui n’aura rien changé (tête de Ndoye, sortie ratée de Frick). Entre un Servette joueur et un Sion pataud, il n’y avait pas photo. Les Grenat en ont profité pour lancer Rodelin et également Douline, notamment. Ils ont parfaitement lancé leur saison de Super League avec une victoire dans le derby. Chapeau au passage à Stevanovic, retrouvé, Valls, immense au milieu, tout comme Cespedes.

Sion - Servette 1-2 (0-1)

Tourbillon, 4000 spectateurs. Arbitre: L. Piccolo.

Buts: 31e Imeri 0-1; 53e Kyei 0-2; 95e Ndoye 1-2.

Sion: Fickentscher; Cavaré, Lacroix, NDoye, Theler (69e Grgic); Tosetti, Zock (46e Araz), Zuffi, Itaitinga (46e Martic); Karlen (57e Stolijkovic), Hoarau (69e Uldrikis).

Servette: Frick; Diallo, Rouiller, Sasso, Clichy; Cognat, Cespedes, Valls (77e Douline); Stevanovic, Kyei (89e Severin), Imeri (58e Rodelin).

Avertissements: 26e Itaitinga (jeu dur), 45e Diallo (antijeu), 78e Sasso (antijeu).

Ton opinion

54 commentaires