Actualisé 04.08.2013 à 19:28

Challenge LeagueServette n'a pas encore le tranchant qu'il faudrait

Les «grenat» sont allés chercher un match nul équitable à Bienne. Ils ont été sauvés par un autogoal.

de
Timothée Guillemin, Bienne
Igor Tadic a beau s'être démené en attaque, les Genevois n'ont ramené qu'un point du Seeland.

Igor Tadic a beau s'être démené en attaque, les Genevois n'ont ramené qu'un point du Seeland.

«Il faut absolument que l'on parvienne à marquer le premier but.» Didier Crettenand, placé devant la défense dans le 4-1-4-1 genevois, est conscient des lacunes de son équipe en ce début de championnat. Les Servettiens ne sont pas encore assez tranchants offensivement, et n'arrivent pas à décoller au classement. Ce n'est pourtant pas faute de se créer des occasions, mais c'est bel et bien Bienne qui a ouvert la marque hier à la Gurzelen. Servette a su réagir. C'est là le principal enseignement de la journée.

La Challenge League demande du caractère. Les «grenat» en ont montré. «C'est un point positif. Nous avons tout ce qu'il faut: on produit du jeu et on a l'équipe pour dominer. Mais il faut marquer, maintenant. Toute la saison, on va se heurter à des équipes qui nous attendent. Si on ne marque pas les premiers, ce sera très compliqué», insiste Crettenand. Ironie du sort, Servette a trouvé la faille sur un autogoal, certes provoqué par une belle action solitaire d'Igor Tadic, le seul attaquant nominal des hommes de Fournier.

Il serait toutefois exagéré de dire que Bienne n'a fait qu'attendre. Les Seelandais se sont eux aussi créé de nombreuses occasions. Sans un Joao Barroca des grands jours, Servette serait rentré avec une défaite. Franck Grasseler, portier français des Seelandais, partage ce point de vue: «Servette est une belle équipe, qui joue bien au ballon, mais nous avons fait un bon match. On avait à cœur de montrer que la Gurzelen sera un déplacement difficile.»

Logique. Après une première mi-temps équilibrée, tant sur le plan du jeu que des occasions – un coup-franc de Dams bien dévié par Grasseler (12e) et un retourné spectaculaire de Morello (45e) – Bienne a pris l’avantage dès le retour des vestiaires. Steven Ukoh a été le plus rapide à réagir, après une frappe d’Osmani repoussée par la défense des «grenat». Il n’a fallu que quatre minutes à Servette pour égaliser, grâce à un slalom d’Igor Tadic sur la gauche des buts de Grasseler. Le centre en retrait de l’attaquant servettien a été mal maîtrisé par Manière, qui a trompé son portier.

Arbitre Graf.

Buts 50e Ukoh 1-0. 55e Manière 1-1 (contre son camp).

Bienne Grasseler; De Feo (88e Zangger), Manière, Sejmenovic, Pazeller; Ukoh (77e Siegrist), Di Nardo, Peyretti, Miani; Morello, Osmani.

Servette Barroca; Routis, Mfuyi, Dams, Markovic; Crettenand; Tréand, Pasche, Moubandje, Marinkovic (56e Bua); Tadic (85e Fargues).

Avertissements Marinkovic (51e) et Markovic (59e).

Notes Bienne sans Liechti, Safari ni Hossmann (blessés), ainsi que Geiger, Moffi et Bamele (non convoqués). Servette sans Pont ni Sauthier (blessés), ainsi que Gonzalez, Moutinho, Guedes, Ceftedes et Ramizi (non convoqués).

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!