Actualisé

Challenge LeagueServette n'a pas perdu toutes ses illusions

Le club genevois est quatrième, à 12 points de Lugano, nouveau leader de Challenge League. A dix matches de la fin de la saison, la promotion reste l'objectif.

par
Jean-Philippe Pressl-Wenger
L'attaquant genevois Julian Esteban (à g.) doit retrouver le chemin des filets pour continuer à rêver.

L'attaquant genevois Julian Esteban (à g.) doit retrouver le chemin des filets pour continuer à rêver.

«On veut encore y croire, on ne jettera pas l'éponge.» Au bout du fil, l'entraîneur assistant du SFC, Oscar Londono, ne baisse pas les bras après la défaite de ce week-end face à Lugano (0-2). Si l'espoir d'un retour dans l'élite peut paraître ténu après le crève-cœur de dimanche, la manière avec laquelle les Genevois ont contré les hommes de Schällibaum serait plutôt encourageante.

«Le public (n.d.l.r.: 9645 spectateurs!) voit que l'équipe est combative, qu'elle mouille le maillot, poursuit le coach grenat. Nous sommes désolés de ne pas avoir pu lui offrir une victoire.» L'occasion d'y parvenir se présentera encore cette saison, à commencer par le match face à Winterthour (dimanche à 15 h).

Sur les dix rencontres encore­ prévues au calendrier, Servette aura la chance de rencontrer chacune des trois équipes classées devant lui. Il s'agira, pour entretenir la flamme,­ d'aller s'imposer à Lausanne (9 avril) et à Lugano (11 mai), tout en battant Vaduz à la Praille (24 avril). La tâche s'annonce donc des plus ardues, mais il est permis de rêver. «Plus la fin de saison approchera, plus Lugano et Vaduz auront la pression, prophétise Londono. Nous devrons alors profiter d'une éventuelle baisse de régime. Tout le monde peut connaître une mauvaise période.» Condamnés à l'excellence pour espérer une éventuelle promotion, les Genevois devront se montrer sacrément costauds.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!