Foot - Super League: Après YB, Servette terrasse Bâle!
Actualisé

Foot - Super LeagueAprès YB, Servette terrasse Bâle!

Troisième succès de suite pour la bande de Geiger. Les deux ténors du championnat ont mordu la poussière à la Praille.

par
dv
Keystone/Salvatore di Nolfi

On ne sait pas si Bâle s'attendait à ça, il faut croire que non. Après moins d'un quart d'heure, Servette avait déjà eu quatre occasions nettes, une étant superbement transformée par Stevanovic (centre génial de Tasar). Le plan de jeu des Grenat était de commencer le match en pressant et en bousculant les Bâlois: ils auront fait tout juste pour prendre rapidement une longueur d'avance. C'est à ce moment qu'un autre match a commencé, plus dans l'abnégation, sans renier les principes de jeu, mais en devant courber l'échine. Parce que ce Bâle d'abord groggy allait forcément se relever. Sauf que le Servette d'aujourd'hui n'est plus aussi fébrile qu'il y a quelques semaines. Les Grenat auront donc tenu bon et finalement inscrit le 2-0 à la 90e. Les deux derniers matches de Servette au Stade de Genève? Victoire 3-0 contre Young Boys, succès 2-0 face à Bâle. Avec un succès à Lucerne entre les deux en prime. Il y a comme un nouveau Servette qui émerge. Plus solide et plus efficace.

Avant le bonheur, la pression a grossi à mesure que les minutes défilaient. Frei, Stocker, Cabral ou Zuffi dictaient le rythme, mais en devant toujours croiser un pied ou une tête adverse. La nouvelle force des Servettiens, c'est de pouvoir subir sans craquer. Il y a quelques semaines encore, la pression bâloise aurait tôt fait d'ouvrir des espaces béants dans les rangs genevois. Désormais plus compact, le groupe genevois reste soudé devant l'adversité. Wüthrich et Kyei auront ainsi sauvé sur la ligne. Frick y sera allé aussi d'un réflexe fou sur une tête de Cabral. La latte aura aussi sauvé Frick sur un coup franc d'Alderete.

Dire les moments de douleurs, c'est évoquer la bravoure des Servettiens. Mais en rester là serait occulter l'orgueil qui a porté les Grenat devant, parce qu'ils n'ont jamais oublié de regarder aussi devant, justement. Quand Bâle a pris des risques en seconde période, des espaces se sont ouverts. Les Servettiens s'y sont engouffrés avec joie. Il aura fallu tout le talent d'Omlin pour détourner une tête de Kone. Le portier aura ensuite eu de la chance, d'abord quand la frappe de Tasar s'est écrasée sur le poteau gauche, ensuite quand il s'est trouvé sur la trajectoire de la reprise instantanée de Stevanovic.

L'étouffante fin de match voyait donc Bâle se ruer devant pour égaliser et Servette partir en rupture pour doubler la mise. À ce petit jeu, ce sont les Genevois qui ont raflé la mise. Avec un débordement de Park, le nouveau venu, à la 90e et un centre qui n'a pas fait le bonheur de Stevanovic, mais de Kone. Pour son premier but en Super League.

Servette - Bâle 2-0 (1-0)

Stade de Genève, 10 420 spectateurs.

Arbitre: M. Abed (Fra).

Buts: 7e Stevanovic 1-0; 90e Kone 2-0

Servette: Frick; Sauthier (5e Gonçalves), Rouiller, Sasso, Iapichino; Ondoua, Cognat; Stevanovic, Wüthrich (72e Park), Tasar; Kyei (66e Kone).

Bâle: Omlin; Widmer, Bergström, Alderete, Petretta (75e Riveros); Xhaka (68e Ademi), Frei; Stocker, Zuffi, Bua (46e Okafor); Arthur.

Avertissements: 21e Ondoua (antijeu), 26e Gonçalves (jeu dur), 38e Wüthrich (jeu dur), 74e Ademi (jeu dangereux), 76e Frei (réclamation), 79e Widmer (jeu dur). Stocker et Ademi expulsé après la fin du match.

Ton opinion