Actualisé 22.11.2020 à 18:14

FootballServette tient tête à Lugano

Les Grenat n’avaient plus joué depuis cinq semaines. Ils font mieux que jeu égal avec des Tessinois, qui perdent la tête du classement avec ce nul 1-1.

von
Daniel Visentini, Genève
L’ouverture du score des Genevois.

L’ouverture du score des Genevois.

KEYSTONE

Servette a quitté la pelouse de la Praille avec un sentiment curieux. Celui d’avoir tenu tête à un Lugano qui était arrivé en leader avec ce 1-1. Et celui d’avoir manqué le coche. A cause de l’égalisation un peu bêtement concédée. A cause surtout des ultimes secondes et de ce monumental raté de Kone à la 90e. Suivi d’un autre d’Ondoua à la 94e minute. Servette se contentera donc d’un nul finalement logique au regard du match, mais il avance à pas de fourmi avant d’aller défier Sion à Tourbillon mercredi soir.

Forcément, après cinq semaines de pause, Servette était un peu dans le flou. Les seuls quatre matches disputés jusqu’au 17 octobre n’avaient pas suffi à rassurer une équipe en quête de certitudes et d’automatisme. Alors quand il a fallu se préparer à recevoir Lugano, devenu leader entre-temps, ces Tessinois qui posent systématiquement problèmes à Servette, les Grenat étaient au courant du défi: être solide, compact et si possible efficace devant.

Le 4-2-3-1 habituel a ainsi été remanié. Le plus clair du temps, les Servettiens s’articulaient dans une sorte de 4-4-1-1. Avec le seul Kyei devant, avec entre cet attaquant et les milieux Cognat, électron libre. Surtout: les placements étaient minutieux, précis souvent. Face à ces Luganais prompts à saisir leurs occasions, il le fallait.

Passé quelques minutes pendant lesquelles Lugano bougeait encore sans rythme, les hommes de Geiger ont eu quelques idées. Grâce à Cognat. Grâce à Imeri aussi: quelle remise pour Sauthier (contré par Guerrero, 18e). Grâce à Antunes aussi qui avait justement trouvé Imeri avec une balle longue. Jamais vraiment dangereux, les Luganais faisaient planer une menace en cherchant la profondeur, vers Odgaard dans l’axe, vers Gerndt sur les côtés.

C’est en fin de première période que les Grenat ont trouvé la faille. Jusque-là, en quatre matches, deux buts marqués, les deux fois sur penalty. A la 38e, c’est sur un corner en deux temps qu’ils ont ouvert le score. Sasso avait anticipé au premier poteau pour dévier, mais il trouvait Kyei sur la trajectoire. Pas grave: le buteur faisait l’effort, deux pas de retrait pour reprendre en pivot et faire mouche en force. Un autre match allait commencer après la pause.

Le leader tessinois, mené au score d’un côté, fort de ses assurances, Servette en face, accroché à son but d’avance, qui conjuguait l’effort collectif, comme contre YB il y a plus d’un mois. Mais pas avec la même réussite. A la 63e, c’est un centre au deuxième poteau qui offrait à Lavanchy la possibilité d’égaliser. Cognat ne faisait pas le poids dans le duel, Lavanchy reprenait en se retournant, d’un tir écrasé qui finissait dans les buts de Frick, trompé. Pas joli, mais efficace.

Quelques minutes plus tôt, quand Cespedes avait remplacé Antunes, Cognat avait pris le flanc gauche. Il est peut-être à l’aise dans un 4-2-3-1 sur la gauche, quand Servette a le ballon. Là, Les Grenat étant pressés par les Tessinois, Cognat devait défendre le flanc gauche face à Lavanchy. Erreur de casting, le Français n’est pas fait pour ça malgré toute sa bonne volonté.

Servette aura eu une belle chance de reprendre l’avantage juste après, avec une tête de Rouiller sur corner, que Baumann détournait. Il y avait des opportunités en contre, pas toujours bien négociées. Mais Lugano avait lui aussi des chances de buts: Maric sur corner, Guerrero, Lungoyi, l’ex-Servettien. De beaux arrêts de Frick à chaque fois.

Et puis il y a eu cette 90e minute, cet éclair génial de l’excellent Imeri, une passe dans le dos de la défense millimétrée pour Kone, qui avait remplacé Kyei dès la 68e. Kone était seul. Il ne réussissait pas le geste final, une fois de plus. Pour un peu plus de regrets, c’est encore Ondoua qui manquait le coche à la 94e minute.

Servette - Lugano 1-1 (1-0)

Stade de Genève, huis clos. Arbitre: A. Dudic.

Buts: 38e Kyei 1-0; 63e Lavanchy 1-1.

Servette: Frick; Sauthier, Rouiller, Sasso, Mendy; Ondoua, Valls (68e Diallo); Imeri Cognat (89e Séverin), Antunes (54e Cespedes); Kyei (68e Kone).

Lugano: Baumann; Kecskes, Maric, Daprela; Custodio; Lavanchy, Macek (76e Covilo), Lovric, Guerrero; Gerndt (76e Ardaiz), Odgaard (57e Lungoyi).

Avertissements: 35e Gerndt (jeu dur), 75e Kone (jeu dur), 85e Custodio (antijeu), 89e Ondoua (jeu dur). Notes: Servette sans Stevanovic et Schalk (blessés) et sans Fofana (suspendu). Lugano sans Bottani, Sabbatini (blessés) et sans Guidotti et Oss (convalescents).

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
8 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

easy compagnie

22.11.2020 à 21:16

beau match de reprise sans les poteaux et les pieds carrés on gagnait easy bravo les gars!

Un fan

22.11.2020 à 18:56

Kone n’a rien à faire dans cette équipe!

fifi

22.11.2020 à 18:48

C'est quand-même un peu la honte pour Lugano.