Actualisé

FootballServette, victorieux et sur la bonne voie

La première de Gaël Clichy en grenat s’est parfaitement déroulée. Les Genevois l’ont emporté 0-2 à Vaduz.

par
Florian Vaney, Vaduz
La joie des Genevois après le deuxième but de Grejohn Kyei mercredi soir.

La joie des Genevois après le deuxième but de Grejohn Kyei mercredi soir.

KEYSTONE

Le Servette FC aurait sans doute voulu l’effectuer un autre jour, ce déplacement à Vaduz. Le calendrier de la Super League étant ce qu’il est, les Servettiens ont dû traverser l’entier du pays dans sa largeur tandis que l’équipe féminine du club défendait vaillamment ses couleurs en Ligue des champions (défaite 2-4 contre l’Atlético Madrid). La coïncidence ne pouvait pas plus mal tomber.

Passés les regrets, les hommes d’Alain Geiger avaient une tâche sur laquelle focaliser toute leur attention: sortir de la zone rouge et vainqueurs d’un Rheinpark où il n’est clairement pas aisé de l’emporter. Les irréductibles Liechtensteinois y ont leurs petites habitudes et rendent la vie compliquée à quasi n’importe quel visiteur. Ce n’est pas le FC Sion qui dira le contraire…

Privé de Gaël Ondoua et de Vincent Sasso, Servette a choisi de faire confiance à Yoan Severin pour faire la paire avec Steve Rouiller dans l’axe de la défense. Un joli moyen d’engranger de l’expérience pour le jeune homme, qui n’était pas entouré des derniers venus. À sa gauche se trouvait un certain Gaël Clichy,

Clichy se montre

La nouvelle vedette grenat a d’ailleurs été à l’origine de la première action de la rencontre (10e). L’occasion de mettre en exergue son sens de l’anticipation qui a plusieurs fois fait des merveilles mercredi soir. Seulement, après avoir récupéré un excellent ballon à mi-terrain, le Français s’est quelque peu embrouillé au moment de servir Grejohn Kyei pour finir le travail. Dommage.

Servette aurait pu s’en vouloir. Face à un Vaduz à nouveau dangereux dans son jardin, les Genevois ont failli voir flou à la 22e. Manuel Sutter s’est retrouvé en possession du ballon à cinq mètres des buts, son dribble a mis Jérémy Frick dans le vent mais… Steve Rouiller veillait au grain sur sa ligne.

L’ouverture du score aura finalement porté le sceau d’un sacrifice: celui d’Alex Schalk. Peu en réussite jusqu’ici, l’ailier s’est fait ramasser par un adversaire au moment d’adresser une merveille d’ouverture pour Miroslav Stevanovic. M. Piccolo a eu le bon sens de laisser l’action se poursuivre. Le Bosnien le bon sens de parfaitement ouvrir son pied pour enrouler un ballon dans le petit filet (27e). Ainsi les Grenat ont rejoint les vestiaires. Sérieusement bousculés mais récompensés d’une très jolie action de rupture.

Un plan qui fonctionne

Si la capacité servettienne à marquer dans le jeu avait été sérieusement remise en question en début de championnat, les choses commencent à aller mieux. Le retour de Micha Stevanovic n’y est d’ailleurs pas totalement étranger. À nouveau en passant par l’axe, les visiteurs ont doublé la mise dès le retour des vestiaires (49e). Boris Cespedes trouvait magnifiquement Stevanovic, le Bosnien glissait astucieusement à Grejohn Kyei, qui avait le geste juste pour conclure. Mouvement cinq étoiles.

Les débuts de Gl Clichy, puisqu’il était aussi beaucoup question de cela mercredi? Autoritaires et convaincants. Une sérénité absolue dans les situations chaudes, un sacré sens de l’anticipation, énormément de voix pour diriger ses partenaires: l’ancien d’Arsenal et de Manchester City se trouve bien là où on l’attendait, même s’il s’est fait l’auteur de quelques approximations.

Fatalement, son équipe aussi, même si elle a globalement livré une prestation tout à fait aboutie. Et encore plus que la manière, les trois points glanés, ceux du 0-2 final, font un bien fou. Confortant Servette dans son plan de jeu. Un plan qui fonctionne.

Vaduz - Servette 0-2 (0-1)

Rheinpark. Arbitre: Luca Piccolo.

Buts: 27e Stevanovic 0-1; 49e Kyei 0-2.

Vaduz: Büchel; Schmied, Schmid, Simani (70e Prokopic); Dorn, Gajic, Lüchinger, Antoniazzi; Cicek (77e Gasser), Di Giusto (59e Coulibaly); Sutter (70e Djokic). Entraîneur: Mario Frick.

Servette: Frick; Sauthier, Rouiller, Severin, Clichy (86e Diallo); Cespedes, Cognat; Stevanovic (90e Vouilloz), Imeri (62e Antunes), Schalk (62e Fofana); Kyei (90e Alves). Entraîneur: Alain Geiger.

Avertissements: Sauthier (16e, antijeu), Simani (32e, antijeu), Gajic (61e, jeu dur).

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
8 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

Vullst

10.12.2020 à 14:28

Victoire de Servette et défaite de SIon et Xamax voilà le bonheur

jules césar

10.12.2020 à 11:29

Quel exploit! Ils ont gagné contre le cancre du foot. Et d'après la nouvelles star du Servette, Mr Clichy, maintenant ça sera le tour de YB de mordre la poussière. Une hirondelle fait le printemps ? Si c'etait vrai, il n'y a pas de doute, Servette sera champion suisse.

Calvinus

09.12.2020 à 21:18

font plaisir à voir nos champions! bravo les gars!