Actualisé 10.08.2007 à 05:09

Ses amis le laissent mourir

La fête entre potes a fini en drame. Elle s'est soldée par
le décès d'un jeune touriste allemand.

Lundi soir, cinq jeunes Allemands profitent de leurs vacances pour ouvrir des bouteilles. Malgré son éthylisme, l'un d'eux, âgé de 18 ans, se met en tête de prendre le volant. Un autre, d'un an son cadet, essaye de l'en empêcher. S'ensuit une altercation dans laquelle le jeune homme de 18 ans chute. Il se blesse la tête sur une pierre. Son adversaire le transporte dans sa chambre, avec l'aide d'une amie de 17 ans. Ce n'est qu'au matin que les jeunes appellent les secours, car leur ami ne réagit plus. Et pour cause. Son décès par traumatisme crânien est constaté.

L'origine de la mort n'était pas claire dès le départ. Les déclarations des quatre camarades ne concordaient pas. Le juge d'instruction Olivier Thormann a donc ordonné une autopsie et a séparé les jeunes pour éviter le risque de collusion. Selon l'enquête, la bande ne s'est pas suffisamment inquiétée de l'état du blessé durant la nuit. Elle a commis la faute de ne pas le transporter à l'hôpital. Le président de la chambre pénale des mineurs a ouvert des poursuites contre le jeune de 17 ans pour homicide par négligence. Il ne poursuivra en revanche pas l'autre mineur pour défaut d'assistance.

Le juge d'instruction a quant à lui remis en liberté les deux jeunes majeurs de l'équipe: le frère de la victime, âgé de 20 ans, et une amie âgée de 18 ans. Selon lui, ils sont si durement touchés par leur faute du fait de leur lien étroit avec la victime qu'une peine serait inadéquate.

Nando Luginbuhl/ATS

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!