Neuchâtel: Ses moutons en fugue avaient retardé le train: acquittée
Publié

NeuchâtelSes moutons en fugue avaient retardé le train: acquittée

Une Locloise avait eu une amende après l’escapade de ses bêtes. La justice a estimé que ce n’était pas de sa faute.

par
frb
L’éleveuse avait pu ramener ses bêtes à bon port.

L’éleveuse avait pu ramener ses bêtes à bon port.

Aurimages via AFP

Quatre moutons se sont échappés de leur enclos loclois, en juillet 2020. Comme les voies de chemin de fer n’étaient pas loin, les conducteurs de trains avaient alors dû ralentir afin d’éviter tout accident. Ces retards avaient conduit à la mise à l’amende de l’éleveuse des bestiaux: 300 francs, plus 250 fr. de frais. Les CFF n’ont jamais porté plainte, mais l’intervention des forces de l’ordre a forcé le Ministère public à se saisir de l’affaire.

La sexagénaire a fait recours, rapporte vendredi «Arc info». Jugée mardi à La Chaux-de-Fonds, elle a été innocentée. «La négligence n’est pas démontrée», a affirmé la juge Julie Hirsch. Ce n’est par exemple pas l’éleveuse qui avait construit l’enclos où se trouvaient les quatre ongulés fugueurs, mais les propriétaires du terrain. En outre, l’agricultrice a tout fait pour rapatrier ses animaux dans leur enclos, malgré l’heure tardive. Son attitude a été prise en compte par le Tribunal.

Ton opinion