Actualisé 11.08.2017 à 09:45

SurfSes planches finissent coupées en deux à l'arrivée

Le surfeur basque Natxo Gonzalez s'est rendu au Chili pour affronter l'une des plus grosses vagues de l'année. Mais le vol aura eu raison de son matériel.

von
duf

Chacun a un jour ou l'autre vécu une mauvaise surprise dans un aéroport en découvrant ses bagages endommagés ou manquants. Ça arrive même aux personnalités, du moins sur des vols de ligne avec le commun des mortels. Cette semaine, c'est le surfeur basque-espagnol Natxo Gonzalez qui a eu la mauvaise surprise de retrouver… toutes ses planches brisées en deux au moment de récupérer ses affaires à l'arrivée à Santiago, après son long vol avec sa compagnie nationale Iberia.

La veille, Gonzalez s'était empressé d'embarquer pour venir profiter des conditions optimales annoncées ces prochains jours dans un spot connu du nom de Punta de Lobos. Mais sans ses trois planches, le surfeur se retrouve le bec dans l'eau et devra trouver une autre solution pour rider l'immense «swell» annoncé.

S'adressant à la compagnie responsable, le Basque s'est interrogé sur la façon dont elle avait bien pu briser ainsi son matériel. Iberia, vous les avez jetées depuis le 7e étage ? Ce n'est pourtant pas facile de casser ce genre de planche...» Gageons que la compagnie aérienne, l'une des plus anciennes d'Europe, aura vite fait de trouver un arrangement avec le sportif d'élite.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!