Ten Walls: Ses propos homophobes brisent net sa carrière
Actualisé

Ten WallsSes propos homophobes brisent net sa carrière

Après que des festivals l'ont déprogrammé, le DJ lituanien Ten Walls a annoncé annuler toutes ses dates pour faire un break.

par
Julien Delafontaine
L'artiste de 32 ans s'est mis beaucoup de monde à dos.

L'artiste de 32 ans s'est mis beaucoup de monde à dos.

Qu'est-il passé par la tête de la star des platines, l'auteur du tube planétaire «Walking with Elephants»? La semaine dernière, le trentenaire a posté sur Facebook deux messages à caractère homophobe d'une rare violence. Dans le premier, il donnait une explication, de très mauvais goût, du pourquoi il éprouvait de l'intolérance envers les gays. Dans le second, il accusait les homosexuels de violer des bébés. Depuis, ces deux publications ont été effacées et l'artiste a présenté ses excuses. Mais c'était trop tard pour que le Lituanien arrive à sauver sa carrière. Quelques jours après ses tristes propos, quasi tous les prestigieux festivals qui devaient l'accueillir (Sonar, Pukkelpop, Creamfields, Pitch, Mysteryland,...) ont annulé sa performance. Dans la foulée, le DJ a aussi été lâché par ses agences de booking en Europe et aux Etats-Unis et son label a indiqué qu'il ne sortirait pas, comme prévu prochainement, son disque.

Devant toutes ces réactions, Ten Walls, que l'on a vu notamment au Montreux Jazz Festival et à Electrosanne en 2014, a pris la décision de se retirer complètement du circuit. Sur son profil Facebook personnel, celui de Marijus Adomaitis, il a écrit le lundi 8 juin 2015: «Mes messages étaient inacceptables. Je n'ai jamais voulu offenser qui que ce soit. Je suis vraiment attristé de ce qui arrive. Je présente mes excuses à tout le monde, particulièrement à mes amis gay. Je dois maintenant prendre une pause. J'annule tous mes spectacles à venir.»

Ton opinion