Combat: Ses quinze ans sont un pied-de-nez à la maladie

Actualisé

CombatSes quinze ans sont un pied-de-nez à la maladie

Une Colombienne a fêté ses 15 ans malgré la progéria, la maladie du vieillissement prématuré qui l'affecte.

Magali Gonzalez Sierra, une jeune Colombienne souffrant d'une maladie génétique provoquant un vieillissement ultra-rapide de l'organisme, a fêté son quinzième anniversaire dans un corps qui en paraît beaucoup plus, entourée d'un luxe de précautions.

Les personnes atteintes de cette maladie rare, la progéria, meurent généralement à l'adolescence.

«Je me trouve belle», a dit à l'AFP la jeune fille, qui n'a plus de cheveux et arborait une perruque de longs cheveux auburn et une couronne argentée lors de la fête organisée en son honneur dans une zone rurale du département Valle del Cauca, dans l'ouest de la Colombie.

Fin de l'enfance

Selon sa mère Nedy Sierra, elle a accompli samedi soir son rêve d'être «une princesse». En Colombie, le quinzième anniversaire des filles est célébré avec faste, pour marquer la sortie de l'enfance.

De l'essayage de la robe au maquillage, ses parents l'avaient préparée avec beaucoup de précautions, pour ne pas lui faire mal.

«La maladie de "Maggie" s'est manifestée quand elle avait 10 mois. Sa peau s'est durcie, elle a perdu ses cils, ses sourcils, ses cheveux», a raconté sa mère, âgée de 35 ans.

Diagnostic à deux ans

A deux ans, les médecins ont diagnostiqué un syndrome de Hutchinson-Gilford (ou progéria), caractérisé par un vieillissement prématuré et accéléré de l'organisme.

«Magali a 15 ans et ses os en ont environ 90», a déploré sa mère.

Elle a fait l'an dernier un infarctus. Ses parents espèrent qu'elle pourra devenir infirmière «comme elle le souhaite». (nxp/afp)

(NewsXpress)

Ton opinion