Drame à Schönenwerd: Seul le principal accusé parle
Actualisé

Drame à SchönenwerdSeul le principal accusé parle

Le procès en appel des trois chauffards de Schönenwerd (SO) a débuté mardi matin devant le Tribunal cantonal à Soleure.

Seul le principal accusé a accepté de répondre aux questions des juges sur l'accident. Les deux autres se taisent. Le 8 novembre 2008 vers 01h40, les trois chauffards se livraient à une course en voiture entre Aarau et Schönenwerd (SO), selon l'accusation. A l'entrée de Schönenwerd, le principal accusé roulait à au moins 116 km/h sur un tronçon limité à 50.

C'est là qu'il a percuté une voiture circulant correctement. Dans cette auto, une jeune femme de 21 ans a été tuée. Les deux autres occupants ont été blessés.

Il conduit à nouveau

Le principal accusé, un Grec âgé aujourd'hui de 22 ans, ne peut pas s'expliquer pourquoi il roulait aussi vite. Il n'arrive pas non plus à comprendre pourquoi il n'a pas freiné.

Il possède à nouveau un permis de conduire. Il n'a toutefois le droit de conduire que des automobiles équipées d'une boîte noire, un tachymètre qui enregistre toutes les données pendant la conduite.

Lorsqu'il est au volant, les images de l'accident lui reviennent en mémoire. C'est pourquoi il évite autant que possible de conduire, a-t-il expliqué aux juges.

Les deux autres accusés, un Turc et un Croate, n'ont toujours pas pu obtenir un nouveau permis de conduire, bien qu'ils en ont fait la demande. Ils ont refusé de répondre aux questions des juges concernant l'accident. (ats)

Ton opinion