Sondage «20 minutes»: Seule une femme sur cinq fera grève le 14 juin
Publié

Sondage «20 minutes»Seule une femme sur cinq fera grève le 14 juin

Un sondage «20 minutes» révèle que 18% des femmes comptent manifester pour davantage d'égalité à la mi-juin. Selon une majorité de 53% - femmes et hommes confondus - les femmes ne sont pas discriminées en Suisse.

par
ofu
Keystone/Adrien Perritaz

Le 14 juin, les femmes sont appelées à faire la grève du travail rémunéré, du travail domestique, de l'école et de la consommation. Les organisations ayant lancé le mouvement dénoncent la persistance des violences sexistes et des discriminations salariales, ainsi que la non-reconnaissance du travail domestique. Elles ont publié en janvier un manifeste, détaillant en 19 points les raisons de se mobiliser.

A moins de deux semaines du jour-J, «20 minutes» a voulu savoir combien de personnes comptent descendre dans la rue, pour quelles raisons et quelles dispositions elles ont prises auprès de leur employeur.

Les hommes estiment être eux aussi victimes de discrimination

Premier constat notable: une majorité de 53% estime que les femmes et les filles ne sont pas discriminées en Suisse. Parmi cette majorité, 22% pensent que l'égalité des chances a d'ores et déjà été atteinte. Seules 21% des personnes sondées trouvent que les femmes sont discriminées pour une large part; 24% estiment qu'elles le sont mais que de manière marginale.

Ces résultats sont en revanche bien différents suivant le sexe des participants: 57% des femmes estiment en effet qu'elles sont victimes de discrimination en Suisse. 67% des hommes ne sont pas de cet avis: parmi eux, 26% pensent que les deux sexes profitent déjà de l'égalité des chances et 41% estiment que parfois même les hommes sont victimes de discrimination.

12% prendront congé le 14 juin

A la question de savoir dans quels domaines les femmes sont le plus souvent victimes de discrimination, tous (femmes et hommes confondus) semblent en revanche d'accord pour dire que c'est au niveau du salaire et de l'égalité des chances en termes de carrière (77%). La prise en charge des enfants et le ménage (11%) tout comme la sexualité (5%) arrivent en 2e et 3e position.

Même si une majorité des femmes se sent discriminée, seules 18% comptent participer à la grève. Ce taux ne s'élève qu'à 3% pour les hommes.

34% des personnes interrogées (femmes et hommes confondus) estiment en effet que la grève n'est pas le bon moyen. 30% pensent par ailleurs que l'égalité des sexes est d'ores et déjà atteinte en Suisse; 16% disent avoir d'autres priorités.

Parmi les personnes qui feront grève, 29% affirment avoir congé de toute manière ce jour-là; 12% ont pris congé le 14 juin et 12% s'absenteront de leur travail sans s'excuser auprès de leur patron.

Pour découvrir les dispositions prises par chaque canton concernant la grève des femmes du 14 juin, rendez-vous ici.

Quelques informations sur le sondage

Le sondage en ligne a été réalisé le 28 mai. Pas moins de 11'596 personnes issues de toute la Suisse y ont participé. Les résultats ont été pondérés en fonction de variables démographiques, géographiques et politiques afin de correspondre le plus étroitement possible à la structure de la population suisse. La marge d'erreur est de 1,6%.

Ton opinion