24.07.2020 à 13:25

Lausanne

Sévelin se mue en zone plus verte et conviviale

Le quartier de Sévelin ambitionne de se transformer en «zone de rencontre» début 2021, où les piétons seront prioritaires. De nombreux arbres y seront plantés.

Ce passé industriel se traduit par un espace routier généreux et essentiellement fonctionnel qui n’est plus en adéquation avec les usages quotidiens, écrit vendredi la ville dans un communiqué.

Ce passé industriel se traduit par un espace routier généreux et essentiellement fonctionnel qui n’est plus en adéquation avec les usages quotidiens, écrit vendredi la ville dans un communiqué.

Keystone

Autrefois industriel et voué à la prostitution, le quartier de Sévelin poursuit sa mue. Ce territoire de 13 hectares passera entièrement en «zone de rencontre» d’ici le printemps 2021. À savoir une zone où les piétons sont prioritaires et où la vitesse des voitures est limitée à 20 km/h. Des bancs seront installés et près de 160 arbres plantés.

Piétons prioritaires

Ce quartier historiquement industriel abrite désormais des lieux de culture comme les Docks ou le Théâtre Sévelin, mais aussi des bars, des bureaux, des écoles professionnelles et un gymnase. Plus récemment, des immeubles d’habitation sont apparus le long de l’allée sud.

Ce passé industriel se traduit par un espace routier généreux et essentiellement fonctionnel qui n’est plus en adéquation avec les usages quotidiens, écrit vendredi la ville dans un communiqué. Les espaces dédiés aux piétons sont notamment assez mal définis.

La municipalité a décidé de faire passer le quartier en «zone de rencontre», où les piétons sont désormais prioritaires. «Hors mesures spéciales liées au Covid-19, Lausanne compte une douzaine de ces zones de rencontre, dont six ont été créées depuis 2017», explique la municipale Florence Germond. Celle de Sévelin, qui sera mise à l’enquête en août, constitue l’une des plus grandes.

Contre le réchauffement et pour la verdure

Des petits aménagements, «simples et abondants», accompagneront la mue du quartier. Ils permettront de dessiner un cheminement sécurisé pour les gymnasiens qui sortent de la station du métro m1. Un ascenseur reliera Sévelin et Sébeillon. Une cinquantaine de chaises et de bancs seront installés. Et près de 160 arbres seront plantés.

Par ces mesures, Lausanne souhaite aussi lutter contre le réchauffement climatique et reverdir la ville. Des aménagements novateurs, comme des «zones de séjour» en gravier, accueilleront du mobilier, des arbres et de la végétation.

«En certains endroits, nous allons dégrapper les sols, c’est-à-dire enlever le bitume afin que l’eau puisse s’écouler dans le sol», explique la municipale. L’objectif est aussi de diminuer la réverbération de la chaleur.

Prostitution maintenue

Ces aménagements n’auront pas d’impact sur la zone du quartier dévolue à la prostitution, qui a été réduite en 2018. Depuis cette date, la prostitution de rue est limitée à la partie basse de deux allées du quartier ainsi qu’à l’avenue de Sébeillon.

(ATS)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!