Football: Séville renverse ManU et file en finale
Publié

FootballSéville renverse ManU et file en finale

Le Séville FC s'est qualifié pour sa quatrième finale d'Europa League en sept ans en battant (2-1) Manchester United qui s'est créé beaucoup d'occasions et qui a mené au score.

Luuk de Jong a inscrit le but de la victoire pour Séville.

Luuk de Jong a inscrit le but de la victoire pour Séville.

keystone-sda.ch

Le FC Séville a battu Manchester United (2-1), en demi-finale de la Ligue Europa à Cologne, mais les Red Devils peuvent se mordre les doigts tant ils ont eu la mainmise sur ce match.

Vendredi, les Andalous, en lice pour remporter leur sixième C3 sur les quinze dernières éditions, seront opposés à l'Inter Milan ou au Shakhtar Donetsk, qui s'affrontent lundi soir.

Contre Copenhague, au tour précédent, Manchester avait longtemps buté sur la défense et sur le gardien danois Kalle Johnsson en état de grâce avant de trouver la faille pendant la prolongation, sur pénalty. Ce scénario s'est un peu reproduit avec Yassine Bono.

Un grand Bono

Le gardien marocain a presque justifié à lui tout seul pourquoi son équipe n'avait plus encaissé de but depuis cinq matches avant cette rencontre et pourquoi elle restait sur une série record de 19 matches dans défaite depuis février, portée désormais à 20.

Il a repoussé des poings un coup-franc flottant de Marcus Rashford (39e), une frappe tendue de Bruno Fernandes, avant de bien sortir dans les pieds de Mason Greenwood (46e) et par deux fois dans ceux d'Anthony Martial (53e), dont il avait déjà repoussé une tentative en angle fermé trois minutes plus tôt.

La principale différence est que cette fois, les hommes d'Ole Gunnar Solskjaer avaient réussi à prendre rapidement l'avantage au score.

Après une passe géniale en pleine surface de Martial dans la course de Rashford, Bono avait bien repoussé le tir de l'attaquant anglais, mais l'arbitre allemand Felix Brych avait sanctionné l'intervention dangereuse de Diego Carlos, déjà à l'origine d'un pénalty contre Wolverhampton en quarts.

Deux relâchements coupables

Bruno Fernandes, avec sa drôle de course d'élan qui s'achève par une espèce de saut de cabri avant de frapper le ballon, avait propulsé ce dernier sous la transversale adverse (0-1, 7e), pour son 12e but de la saison et surtout le 22e pénalty en 61 rencontres cette saison pour Manchester.

Malheureusement pour lui, United s'est fait punir deux fois sur des relâchements.

Après une première alerte de la part de Lucas Ocampos dans un angle fermé, repoussée par un David De Gea de nouveau titulaire (16e), Suso s'est trouvé au deuxième poteau à la conclusion d'une belle action collective conclue par un centre fuyant de Sergio Reguilon pour égaliser (1-1, 26e).

La touche à l'origine de l'action avait été accordée à tort à Séville, le défenseur Jules Koundé effleurant le ballon de la tête, suscitant les protestations des Mancuniens.

Séville a porté l'estocade à douze minutes de la fin par le Néerlandais Luuk De Jong, qui a profité d'un manque d'agressivité de l'arrière-garde mancunienne, visiblement émoussée, pour marquer tranquillement au deuxième poteau.

Un épilogue amer pour Manchester United qui avait connu une phase aller médiocre avant de faire une superbe fin de saison après l'arrivée de Bruno Fernandes, finissant 3e de Premier League.

Manchester pourrait d'ailleurs retrouver la saison prochaine en C1 Séville, les deux clubs étant déjà qualifiés pour la phase de groupes.

(AFP)

Ton opinion

9 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

rollinette

17.08.2020, 07:33

Et moi qui pensais que sur la planète foot l'info du jour était le retour de Senderos au Servette ! J'ai du être induit en erreur par la RSR, la radio locale du bout du lac.

Polo

17.08.2020, 07:21

MU c est pas cette équipe avec un incroyable joueur fantastique champion du monde? Hahhaha avec des joueurs qui se regarde dans le miroir et préfère les réseaux sociaux à l entraînement... c est sûr que MU n allait pas gagner !

caramba la crevette

17.08.2020, 06:05

ManU c'est 1/3 des matchs avec pénalty. Mais tout va bien et personne n'est étonné. Plus de 20 penaltys !