Suisse : Sex-toys et combi en latex oubliés dans le train
Actualisé

Suisse Sex-toys et combi en latex oubliés dans le train

En un an, 98'800 objets ont été perdus dans les trains suisses. Le téléphone portable arrive en tête avec 12'000 appareils.

par
atk
Roland Widmer, responsable du site fundsachenverkauf.ch, pose avec certains objets oubliés en 2013 dans les trains suisses, parmi lesquels une urne funéraire, une prothèse de jambe et un fauteuil roulant.

Roland Widmer, responsable du site fundsachenverkauf.ch, pose avec certains objets oubliés en 2013 dans les trains suisses, parmi lesquels une urne funéraire, une prothèse de jambe et un fauteuil roulant.

«En 2013 nous avons récolté quelque 98'800 objets», explique la porte-parole des CFF Lea Mayer. Selon leur valeur, les propriétaires disposent d'un à trois mois pour annoncer leur perte. Quelque 51'300 objets ont retrouvé le chemin de la maison l'an dernier. Passé ce délai, les marchandises perdues dans les trains, les bus et les gares finissent dans les mains de l'équipe de Roland Widmer, qui s'occupe de les revendre sur le site internet fundsachenverkauf.ch.

Outre les vêtements et les accessoires, l'entreprise a mis en vente l'an dernier de nombreux téléphones portables, presque 12'000 appareils. «Parmi eux, il y avait aussi un iPhone recouvert d'or et de diamants d'une valeur de 4900 francs», a expliqué le responsable à «20 Minuten». «Mais ce n'est rien par rapport à la montre Quinting à 36'000 francs vendue finalement 11'990 francs. Les gens perdent toutes sortes de choses et ne reviennent quasi jamais chercher ce qu'ils ont oublié, probablement parce qu'ils ont honte ou parce qu'ils pensent avoir été victimes d'un vol.»

Le téléphone mobile n'est pas la seule marchandise oubliée. L'an dernier, des billets de banque, une machine à compter les billets, une prothèse de jambe, un fauteuil roulant et de nombreux sex-toys sont venus compléter la collection de Roland Widmer, avec comme cerise sur le gâteau une combinaison en latex.

Mais la palme des oublis va certainement à la Suisse romande. «Un Romand a carrément oublié l'urne funéraire de son père.» Après avoir dispersé les cendres en mer, il avait oublié le conteneur lors de son retour à la maison. «Je l'ai rappelé pour savoir s'il le voulait en retour. Il m'a répondu que je pouvais le garder.»

Ton opinion