Actualisé 23.03.2016 à 21:02

FootballShaqiri a trouvé ce qu'il venait chercher

Après des passages mitigés au Bayern et à l'Inter, le Suisse s'éclate avec Stoke City. Pour enfin exploser à l'Euro?

von
Robin Carrel
Dublin

Ils étaient nombreux à être sceptiques, lorsque Xherdan Shaqiri a choisi le Staffordshire pour se relancer, après quelques saisons de vaches maigres, et enfin obtenir le temps de jeu que son talent semblait mériter. Force est de constater qu'à sept journées du terme de sa première saison en Premier League, le milieu de terrain offensif formé à Bâle est en passe de réussir son pari. Son équipe est actuellement huitième, à quatre longueurs des places européennes, et fait la nique au classement à de grands clubs tels Liverpool et Chelsea.

«Jouer dans le meilleur championnat»

«Ce qu'ont dit les gens sur ce transfert m'importait peu. Venir ici était une excellente décision. Je voulais jouer dans le meilleur championnat du monde tous les week-ends et c'est ce que je fais, explique-t-il à '20 Minuten'. Je réalise de bonnes performances et je prends du plaisir.» A un niveau plus personnel, le «Shaq» n'a certes pas des statistiques incroyables. En 23 parties de championnat et 1769 minutes de jeu, il a marqué à trois reprises et offert cinq passes décisives. Son impact dans le jeu et les décalages qu'il crée côté droit parlent toutefois pour lui.

L'ailier de 24 ans et ses collègues de Stoke City ont eu le don de tourmenter des cadors depuis le début de l'exercice. Chelsea, Manchester United et son voisin de City sont, notamment, rentrés bredouilles de leur voyage au Britannia Stadium. «Nous sommes en train de vivre la meilleure saison de l'histoire du club. En Angleterre, tout le monde peut battre tout le monde, assure le joueur. Les petites équipes se sont renforcées et le feront encore cet été.» La sienne n'a pas attendu le prochain mercato et a déboursé plus de 25 millions de francs pour chiper Gianelli Imbula au FC Porto cet hiver. Record du club, qui datait de... Shaqiri (un peu moins de 20 millions), battu.

«Je vais beaucoup mieux»

Reste que le musculeux demi offensif a dû adapter son jeu à son nouvel environnement: «Ce n'est pas aussi tactique qu'en Allemagne ou en Italie. Il y a bien plus de puissance dans les duels. Et tout est possible en Angleterre! Tu peux mener 2-0 à la 80e minute et perdre le match à la fin. Sur un plan plus personnel, il faut courir davantage et encore courir ensuite. Un match de Premier League est bien plus fatigant.»

C'est aussi pour ça que Shaqiri n'a joué que 23 parties sur 31 en championnat. Il était d'ailleurs sur le flanc le week-end dernier contre Watford. De quoi remettre en question sa participation au match amical en Irlande vendredi? «On verra, élude-t-il. Ca va beaucoup mieux et j'ai pu reprendre l'entraînement. Je ne vais toutefois pas forcer, ni risquer quoi que ce soit. La saison est encore longue, mais je voulais de toute façon être là, avec et pour l'équipe. Que je joue un match ou deux.»

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!