Football: Shaqiri: «Aller au-delà de nos limites»
Actualisé

FootballShaqiri: «Aller au-delà de nos limites»

L'attaquant de l'équipe de Suisse a employé des mots forts avant de défier la Belgique dimanche en Ligue des Nations (20h45).

par
Tim Guillemin
Lucerne
Xherdan Shaqiri et la Suisse veulent créer l'exploit.

Xherdan Shaqiri et la Suisse veulent créer l'exploit.

Keystone

Les Diables Rouges sont arrivés à Lucerne! Le troisième de la dernière Coupe du monde n'a besoin que d'un match nul (ou d'une défaite 3-2 ou 4-3) en Suisse pour terminer en tête de son groupe de Ligue des Nations, mais les Belges devraient faire face à une équipe motivée. En tout cas à en croire les deux leaders Granit Xhaka et Xherdan Shaqiri, venus dire ce samedi à quel point ils étaient motivés pour cette rencontre.

«Le stade sera plein, tout en rouge. Ce sera une finale, une vraie. On veut la gagner pour notre public. La Belgique est favorite, c'est clair, mais nous avons fait un bon match là-bas, malgré la défaite. Nous sommes confiants», a lâché Xherdan Shaqiri, avant d'assurer que la défaite face au Qatar de mercredi était déjà derrière. Des propos confirmés par Granit Xhaka: «On a oublié ce match. Il n'y a plus rien à en dire.»

Xhaka: «Il est temps que nous battions un gros»

Place donc à cet énorme morceau qu'est la Belgique. Granit Xhaka: «Il est temps que nous battions un gros. Nous sommes ultra-motivés». Des mots forts, qui interviennent trois jours après un non-match de sa part face au Qatar, y compris sur le plan de l'attitude. Les Suisses ont quelque chose à se faire pardonner et, en paroles en tout cas, semblent partir en mission. «Maintenant, on doit aller au-delà de nos limites», a dit Xherdan Shaqiri.

De belles paroles, qui doivent trouver un prolongement sur le terrain. Vladimir Petkovic est lui aussi allé dans ce registre. «Je veux une équipe qui ait faim, qui soit motivée, mais qui sache également montrer de la patience. Il en faudra», a estimé le sélectionneur, pour qui l'absence de Romelu Lukaku «ne change rien».

«Nous aussi, nous avons des blessés, a rappelé Vladimir Petkovic. Chaque sélectionneur aligne la meilleure équipe possible et la Belgique a assez de joueurs de très grande qualité. Sans trembler, ils ont battu l'Islande sans lui. Je crois à la victoire et je rappelle que nous avons déjà battu des gros, comme le Portugal juste après l'Euro dans un match très important, il y a deux ans. Tout est possible dans le football. Le Qatar l'a d'ailleurs prouvé contre nous»

Ton opinion