Actualisé 03.09.2019 à 11:02

FootballShaqiri: ses coéquipiers ne se mouillent pas

Interrogés sur l'absence de l'ailier de Liverpool, Yann Sommer et Denis Zakaria ne se positionnent pas franchement sur le sujet et en appellent au collectif.

de
Robin Carrel, Zurich
Yann Sommer veut une grosse prestation collective.

Yann Sommer veut une grosse prestation collective.

Keystone

Demander à un joueur de foot ce qu'il pense du choix d'un collègue, c'est toujours un peu une «Jean-Claude Dusse», comme on dit dans le jargon. «Oublie que t'as aucune chance, vas-y, fonce! On sait jamais, sur un malentendu ça peut marcher.» Et puis on n'a pas si souvent que ça accès aux joueurs de l'équipe de Suisse, lors des rassemblements internationaux Alors autant foncer.

Lundi, le sélectionneur Vladimir Petkovic et son nouveau manager de l'équipe nationale Pierluigi Tami se sont expliqués sur le cas Shaqiri. Ils ont passé bien plus d'une demi-heure à répondre aux questions sur le sujet et environ trois minutes sur les 23 sélectionnés en vue des parties qualificatives pour l'Euro 2020,face à l'Irlande, jeudi à Dublin, puis Gibraltar, dimanche à Sion. Quand on dit que les absents ont toujours tort

Quelques heures plus tard, les Helvètes présents se sont entraînés au Letzigrund de Zurich – comme mardi d'ailleurs -, avant de décoller pour la capitale irlandaise aux alentours de 16 heures depuis Kloten. L'occasion a fait le larron et on avait le droit de poser quelques questions au débotté à Yann Sommer et Denis Zakaria, désignés volontaires ce lundi pour faire la tournée des popotes devant de nombreuses caméras suisse-alémaniques, une romande et une autre tessinoise. Nous, on a attendu notre tour juste après, mais on n'en a pas retiré beaucoup plus

«Sincèrement, on n'en a pas vraiment parlé et moi non plus, je n'ai pas abordé le sujet, a souri le Genevois. Après, voilà, c'est son choix. Ce qui est sûr, c'est qu'ici, il y a peu de joueurs capables de le remplacer. Il nous a beaucoup aidés dans certains matches. On a tout de même des éléments de très grande qualité ici. Je trouve que sa décision est honnête et qu'il faut la respecter. Mais je n'ai pas trop mon mot à dire là-dessus.»

«Shaq, quel ambassadeur pour la Suisse!»

Face aux photos de ses joueurs enfants, Jürgen Klopp encense Shaqiri et démontre une fois de plus sa formidable empathie.

«C'est dommage qu'il ne soit pas là, parce que c'est un joueur très important pour nous, a posé le portier du Borussia Mönchengladbach. Je ne peux pas en dire plus sur le sujet, car je ne suis pas au courant de cette histoire. Ce sera à toute l'équipe de prendre le relais, pas seulement à des individualités. On est tous responsables de faire un bon match.» Pour le clash, il faudra donc patienter. Peut-être très longtemps...

Shaqiri: «Je suis toujours sous le choc»

Le milieu de terrain bâlois a participé mardi soir à l'incroyable qualification de Liverpool pour la finale de la Champions League. Il s'est livré après le match. (Vidéo: SRF)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!