Actualisé 26.10.2009 à 15:59

démasquée

Shauna Sand avait autorisé la diffusion de sa sextape

Après une analyse graphologique de sa signature, Shauna Sand a été contrainte d'abandonner les poursuites engagées contre une boîte de films porno vendant sa sextape.

de
fab

«Oui j'ai fait une sextape avec mon copain en début d'année. En fait, j'en ai même fait plusieurs, mais je n'ai pas donné mon accord et Vivid n'a aucun droit de la sortir. Avec mon avocat, on essaye d'obtenir son interdiction», avait déclaré l'actrice de seconde zone en mal de notoriété.

Le patron de Vivid Entertainment, Steven Hirsch, s'était lui dit confiant et assurait avoir respecté le droit. Suite à la plainte de Shauna Sand, ce dernier a fait appel à un expert graphologique qui a établi, selon le site TMZ.com, que l'ex playmate avait signé elle-même un contrat autorisant Vivid à disposer de sa vidéo.

Pour sauver son image et son honneur, Shauna Sand a affirmé avoir abandonné ses poursuites parce qu'un procès est «long et coûteux». Alors qu'elle a pris cette décision lorsque Vivid lui a montré l'analyse graphologique.

Si les premières extraits de la sextape laissaient penser, par leur qualité, qu'il s'agissait plus d'un film porno tourné en amateur qu'une véritable vidéo privée, toute cette histoire ressemble de plus en plus à une grosse opération marketing.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!