Iain Armitage - «Sheldon est beaucoup plus futé que moi!»
Publié

Iain Armitage«Sheldon est beaucoup plus futé que moi!»

Héros du spin-off de «The Big Bang Theory», Iain Armitage voit sa jeune carrière prendre son envol.

par
Henry Arnaud, Los Angeles
Le jeune acteur américain Iain Armitage incarne Sheldon Cooper dans la série «Young Sheldon», sur NRJ12.

Le jeune acteur américain Iain Armitage incarne Sheldon Cooper dans la série «Young Sheldon», sur NRJ12.

Getty Images via AFP

Depuis quatre ans, il est le nouvel enfant prodige de Hollywood. À 12 ans, Iain Armitage est la star de la série «Young Sheldon» sur NRJ12 après avoir été l’enfant au cœur de la minisérie «Big Littles Lies» avec Nicole Kidman, Reese Witherspoon et Shailene Woodley.

Est-ce que vous ressemblez au jeune Sheldon de votre feuilleton?

Sheldon est beaucoup plus futé que moi! C’est un rôle très intéressant car il me permet de faire croire que je suis beaucoup plus intelligent. Il n’y a que mes parents qui savent la vérité (rires). J’adore lire le script de chaque nouvel épisode car j’apprends souvent quelque chose de nouveau. Comme j’ai aussi l’école entre deux tournages sur le plateau, je peux demander à ma prof, Mademoiselle Laura, si j’ai des questions.

Quelles pourraient-être les similitudes ou différences entre Sheldon et vous?

Sheldon adore les maths, moi pas du tout (rire). Ma matière favorite, c’est l’histoire. Je ne vois pas beaucoup de similitudes, mais mes parents vous répondraient peut-être différemment. Par exemple, j’ai tellement sauté de joie quand on m’a dit que j’avais été choisi pour «Young Sheldon» que j’ai dû fissurer les murs de ma chambre avec mes bonds dans tous les sens (rires).

Jim Parson, qui a incarné Sheldon durant des années dans «Big Bang Theory», est l’un des producteurs de votre feuilleton. Est-ce que vous lui demandez souvent des conseils avant de tourner?

Non pas vraiment. Jim m’a parlé en détails du personnage avant le tournage du tout premier épisode car il fait partie des gens qui m’ont choisi pour ce job. Après les premières répétitions, il m’a dit : «Ne change rien, c’est bon. Sheldon est à toi!»

Votre mère Lee et votre père Euan sont tous deux acteurs. Est-ce que cela vous a aidé à être comédien dès l’enfance?

Ils ne m’ont pas forcé, mais soutenu car j’ai montré un intérêt pour le spectacle très tôt. À 4 ans, j’ai commencé à jouer, danser, chanter. J’ai commencé à voir des dizaines de comédies musicales ou pièces de théâtre. À 5 ans, avec l’aide de maman, je postais des vidéos sur YouTube de mes critiques des spectacles auxquels j’assistais en famille. C’est comme ça que des agents m’ont remarqué et proposé de passer des auditions.

Juste avant «Young Sheldon», vous avez joué Ziggy, le fils de Shailene Woodley, dans «Big Little Lies».

Shailene m’a donné un super conseil avant de commencer. Elle m’a dit que jouer devant des caméras, c’était comme être sur une aire de jeux géante.

Quel est votre meilleur souvenir de votre jeune carrière?

Sans hésitation, avec Meryl Streep durant «Big Little Lies». Il y avait un piano sur le plateau et j’avais envie de jouer en attendant de tourner. Maman m’a dit que cela pourrait déranger les autres et Meryl a entendu. Elle est venue vers moi en me disant qu’elle adorerait m’entendre jouer. J’ai commencé et elle m’a même rejoint pour être au piano avec moi.

Comment réagissez-vous quand on dit que vous êtes un jeune prodige et star de télé à un si jeune âge?

Je ne regarde presque pas la TV. Je préfère me plonger dans un livre durant des heures que de rester devant un écran ou m’intéresser à ce que l’on pense de moi.

Ton opinion

13 commentaires