Athlétisme-dopage: Shelly-Ann Fraser contrôlée positive
Actualisé

Athlétisme-dopageShelly-Ann Fraser contrôlée positive

La championne olympique et du monde du 100 m, Shelly-Ann Fraser a bien été contrôlée positive lors d'une réunion de la Ligue de diamant à Shanghai en mai.

Shelly-Ann Fraser a renoncé au meeting Athletissima après avoir reçu un avertissement de la Fédération internationale (IAAF) pour avoir pris un médicament non autorisé. Elle a été contrôlée positive.

Président du club auquel appartient la Jamaïcaine, Bruce James n'a pas dévoilé la nature du produit, expliquant que ce test positif n'était «rien de sérieux». «Le produit détecté ne sert pas à améliorer les performances ou n'est pas un agent masquant et par conséquent nous voulons résoudre ce problème aussi vite que possible», a-t-il ajouté.

Selon lui, Shelly-Ann Fraser, soignée pour des problèmes dentaires en Jamaïque, a consulté les docteurs du meeting à Shanghai pour soulager des douleurs persistantes. «Les médicaments n'ont pas atténué la douleur et elle a pris des produits supplémentaires pour être suffisamment soulagée pour pouvoir courir», a-t-il expliqué.

La Jamaïcaine s'est révélée sur la scène internationale en 2008 aux JO de Pékin où elle a décroché l'or en 10''78, avant de confirmer avec un titre mondial à Berlin en 2009, en 10''73. Interrogée le week-end dernier lors de la réunion de d'Eugene (EU), elle avait critiqué les athlètes qui se dopent. «Ils s'abaissent à la cupidité et perdent leur dignité. Car à la fin ils finissent par se faire prendre», avait estimé Shelly-Ann Fraser, qui doit désormais être entendue par sa fédération nationale.

(ats)

Ton opinion