Ski alpin – Worley s’offre le globe de géant, succès de Brignone à Méribel
Publié

Ski alpinWorley s’offre le globe de géant, succès de Brignone à Méribel

La Française, 4e du géant de Méribel, a profité du raté de Mikaela Shiffrin (reculant de la 1ère à la 7e place) pour soulever son deuxième Globe de cristal de géant. Federica Brignone a remporté l’épreuve.

par
Sylvain Bolt
(Méribel)
Tessa Worley retrouve le globe de géant chez elle, cinq ans après l’avoir déjà gagné.

Tessa Worley retrouve le globe de géant chez elle, cinq ans après l’avoir déjà gagné.

AFP



Quel incroyable dénouement lors du dernier géant féminin de la saison. Après avoir écrasé la première manche, Mikaela Shiffrin savait dans le portillon de départ qu’elle pouvait s’emparer du Globe de cristal de géant en s’imposant lors des finales de Méribel.

Mais l’Américaine a perdu trop de temps et a terminé 7e, permettant à la Française Tessa Worley, 4e, de mettre la main sur son deuxième Globe de cristal de la spécialité après celui conquis en 2017. 

C’est l’Italienne Federica Brignone qui s’est imposée, devant sa compatriote Marta Bassino (2e à 31’’) et la Slovaque Petra Vlhova (3e à 37’’).

Federica Brignone s’est imposée lors du géant de Méribel.

Federica Brignone s’est imposée lors du géant de Méribel.

AFP


Tessa Worley, double championne du monde (2013 et 2017) de géant n’était pourtant que 8e (à 1’’60 de Shiffrin) après le premier tracé mais a pu s’emparer du globe à 32 ans grâce à l’avance qu’elle possédait (46 points) sur l’Américaine au classement de la discipline. «Merci pour votre soutien, vous m’avez fait voler», a crié la skieuse du Grand Bornand au public en feu, qui a jubilé lorsque Shiffrin a franchi la ligne derrière la Française. 

Quelle désillusion pour la Suédoise Sara Hector, qui a compris dès la ligne d’arrivée franchie qu’elle devrait probablement rendre sa tunique rouge de leader de la discipline lors de l’ultime course.

Hector se plante 

La Scandinave, seulement 13e en première manche en raison de nombreuses fautes, ne possédant que cinq points d’avance sur Tessa Worley au classement du géant avant l’ultime épreuve, a été vaincue en raison de sa 14e place finale. La Suédoise a fondu en larmes. Elle avait chuté lors du géant d’Are la semaine passée et est arrivée diminuée en Savoie. Mais l’athlète de 29 ans se consolera avec le titre de la discipline décroché en février à Pékin.

«Je n’aurais jamais pensé faire 5e au général»

Michelle Gisin, sixième du dernier géant de la saison

Du côté des Suissesses, Michelle Gisin a décroché une très belle sixième place, alors qu’elle avait chuté la veille en slalom et ne savait pas si ses douleurs à la hanche lui permettraient de prendre le départ de l’ultime course de la saison. «Si on regarde le bilan de toute la saison et surtout depuis les JO c’est dingue. Je n’aurais jamais pensé faire 5e au général, s’est réjouie l’Obwaldienne. J’ai fait tellement de points et je fais le même nombre de podiums que l’année dernière quand j’étais en très bonne forme! J’ai souffert jusqu’en janvier en raison de ma mononucléose alors c’est fantastique de terminer comme cela!»

Cinquième de la première manche, Lara Gut-Behrami a terminé au 9e rang final, soulagée de pouvoir mettre un terme à son hiver. Quant à Wendy Holdener, elle n’a pas pu faire de miracle en raison d’une douleur au tibia. La Schwytzoise s’est classée 23e.


Ton opinion

4 commentaires