Actualisé 20.05.2014 à 18:27

Bryan Cranston«Si je n'avais pas été acteur, j'aurais été flic»

Bryan Cranston joue devant les caméras depuis l'âge de 25 ans. Il en est fier, même si une carrière très différente lui tendait les bras.

par
Gabriel Lecomte
L'acteur américain de 58 ans adore son métier.

L'acteur américain de 58 ans adore son métier.

Le héros de «Breaking Bad» est très occupé. Il est à l'affiche au cinéma, avec «Godzilla», et au théâtre à Broadway. L'acteur, qui a incarné un inoubliable dealer de meth, a failli devenir policier dans sa jeunesse.

La télé, c'est fini pour toujours?

Après sept saisons dans «Malcolm», puis six dans «Breaking Bad», je me suis interdit de jouer dans une autre série pendant trois ans. Je crois que c'est le moment de passer à autre chose. C'est pour ça que j'ai fait «Godzilla».

Etes-vous surpris de votre immense popularité?

Oui, parce que quand j'avais 22 ans, mon plus grand objectif était de gagner ma croûte en pratiquant mon métier d'acteur. A ce jour, ma plus belle réussite est de pouvoir dire que je n'ai fait aucun autre boulot depuis l'âge de 25 ans. Maintenant, j'apprends à de jeunes acteurs à ne pas se focaliser sur le succès. C'est la façon la plus sûre de courir à l'échec. Mieux vaut être reconnaissant des jobs qu'on décroche, parce que très peu de gens parviennent à vivre de ce métier.

Vous avez failli devenir flic?

Oui, si je n'avais pas été acteur, j'aurais pu devenir flic. A 16 ans, j'ai découvert que j'étais doué pour ça dans un groupe de scouts patronné par un département de la police. A cet âge-là, je me disais que si j'étais bon dans un domaine, je devais en faire ma profession. Mais devenir flic ne me passionnait pas. La plupart des gens exercent des jobs dans lesquels ils sont doués. Or il est plus courageux d'aller à l'encontre de ça et de trouver un métier qui nous passionne.

Petit, regardiez-vous des films de monstres avec vos parents?

En fait, mon père a même joué dans un de ces films. Il était acteur et a figuré dans «Beginning of the end», l'histoire de sauterelles géantes qui envahissent une ville! Les films de monstres et de science-fiction ont bercé ma jeunesse. Le plus poilant s'intitulait «Les Rongeurs de l'Apocalypse», dans lequel des lapins géants saccagent de lamentables décors miniatures. Un must!

Suivez toute l'actualité des stars sur les réseaux sociaux avec «20 minutes»:

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!