17.08.2020 à 09:57

De l’arsenic sous une école enfantine«Si les enfants ne mangent pas la terre, il n’y a pas de problème»

La parcelle sur laquelle se trouve l’école enfantine de Liesberg (BL) est polluée à l’arsenic. Malgré la présence de ce métal lourd, considéré comme toxique, les autorités veulent agrandir l’établissement scolaire. Deux habitants s’y opposent.

de
ofu
Keystone

L’inquiétude règne à Liestal (BL). Après avoir accepté un crédit de 600’000 francs en mai 2018 pour l’agrandissement de l’école enfantine, les habitants de la localité ont appris l’an dernier que le terrain sur lequel se trouve le bâtiment contient de l’arsenic, un métal lourd soupçonné d’être cancérigène, naturellement présent dans le sol dans cette région. Ce qui agace le plus les habitants c’est que le projet d’agrandissement ne prévoit pas l’assainissement de la parcelle, rapporte ce lundi «Blick». Deux hommes domiciliés dans la commune viennent donc de faire opposition, espérant ainsi repousser le début des travaux.

Contacté, le président de la commune, Markus Wackernagel, est tout sauf enchanté: «Ces deux citoyens ne ratent pas une occasion de nuire à la commune de Liesberg! Ils ne s’intéressent pas à l’affaire en question, ils veulent juste empêcher que les choses se passent». A la question de savoir si l’arsenic ne présente pas un danger pour les enfants, Markus Wackernagel répond: «L’école enfantine se trouve à cet endroit depuis 50 ans et je n’ai jamais entendu parler du moindre problème. Et l’arsenic n’est dangereux que pour les petits enfants, seulement s’ils mangent la terre. Mais ça ne pose pas de problème pour les enfants en âge d’aller à l’école enfantine.»

«Nous ne mourrons pas plus vite qu’ailleurs»

Pourtant, note «Blick», la direction cantonale des constructions et de l’environnement met en garde dans un rapport contre la présence du métal lourd sur la parcelle. Elle a même conseillé au conseil communal d’enlever une couche de terre polluée et de la remplacer par une terre saine par mesure de précaution. La direction déconseille également de cultiver des légumes sur le terrain et préconise l’installation d’un gazon épais. Or un coup d’oeil sur place montre qu’il n’y a aucun gazon. Pour la porte-parole de la direction des constructions, Andrea Bürki, la situation est d’autant plus problématique que le taux d’arsenic mesuré au niveau de la place de jeux est dix fois plus élevé (210 milligrammes par kilo de terre) que la concentration moyenne que l’on retrouve ailleurs.

Pour le président de la commune, cet argument ne tient pas la route: «Bien sûr que l’arsenic n’est pas sans danger, mais nous, les habitants de Liesberg, vivons ici depuis des centaines d’années. Et nous ne mourrons pas plus vite qu’ailleurs!»

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
85 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

regex

17.08.2020 à 12:36

Qu'en est-il sur la véritable nature de ces travaux? À mon avis, ces deux hommes tentent effectivement l'agrandissement de se faire parce que ça leur nuirait fortement. Mais ils utilisent ce moyen détourner parce que tout autre recours serait automatiquement rejeté. Cette affaire cache encore des secrets.

la joie de vivre vous avez.

17.08.2020 à 12:23

A lire tous ces commentaires, ou va notre société ? cela devient gravissime , et ce , sur n' importe quel sujet .

Comme au Japon en 1980

17.08.2020 à 12:21

Et le saturnisme ?