Actualisé

Châtel-Saint-Denis (FR)«Si quelqu'un fume à côté, tout pourrait exploser»

Le canton de Fribourg fait part d'importantes concentrations de méthane sur le site d'En Craux. Des mesures ont été prises pour garantir la sécurité sur place.

par
Quentin Pilet
Etat de Fribourg

Etat de Fribourg

«Il suffirait que quelqu'un fume à proximité pour que tout explose.» Le conseiller d'État socialiste, Jean-François Steiert, ne minimise pas les risques. La Direction de l'aménagement, de l'environnement et des constructions du canton de Fribourg qu'il dirige rapporte une situation potentiellement dangereuse.

Neuf puits de l'ancienne décharge d'En Craux, à Châtel-Saint-Denis, renferment des quantités importantes de méthane. L'accumulation de ce gaz hautement inflammable fait craindre une explosion. Mais selon les experts, seul le terrain de la décharge serait impacté.

Dans l'attente d'investigations plus poussées, l'État a mis en place différentes mesures. Des barrières ont été installées autour des puits les plus problématiques. «Ailleurs il s'agit surtout de panneau signalant le risque d'explosion», détaille Christophe Joerin, chef du Service de l'environnement.

Plus personne ne travaille sur le site même de la décharge, complètement remblayée, mais d'autres entreprises sont basées à proximité. «Tout le monde a été informé de la situation», rassure Jean-François Steiert.

Un site surveillé

Le méthane émane de la décomposition de plus d'1,5 million de mètres cubes d'ordures ménagères toujours enfouis sur place. Le conseiller d'État se veut rassurant. «On ne sait pas exactement la quantité de déchets qui se trouve sous terre, mais la décharge est étroitement surveillée.» L'eau de ruissellement est par exemple analysée régulièrement.

La formation de méthane est naturelle lors de la dégradation des déchets organiques. Il est habituellement récupéré et utilisé pour produire de l'énergie. C'est une défaillance inconnue qui empêche le processus. Les services du canton cherchent à trouver la source du problème. L'incident devrait avoir des coûts pour Fribourg qui a dû reprendre la gestion de l'ancienne décharge après la faillite de l'entreprise Sorval SA.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!