Football: «Si tu me paies ce que tu me dois, je me tire!»

Actualisé

Football«Si tu me paies ce que tu me dois, je me tire!»

Sergio Ramos ou le capitaine emblématique du Real a eu une sévère altercation avec son président Florentino Perez.

par
Simon Meier
Quand même le capitaine s'enflamme, ça sent le roussi à Santiago-Bernabeu.

Quand même le capitaine s'enflamme, ça sent le roussi à Santiago-Bernabeu.

Keystone

L'incendie qui s'est violemment emparé de la Maison Blanche mardi soir (Real-Ajax 1-4 en 8e de finale retour de la Ligue des champions) n'est toujours pas sous contrôle. Pire: les flammes, après avoir contaminé toutes les gazettes d'Espagne et bien au-delà, semblent désormais ravager les écuries. Le dernier clash relayé par les médias a opposé rien moins que le «big boss» de l'institution madrilène (Florentino Perez) au grand patron du vestiaire (Sergio Ramos).

La scène, dont les quotidiens AS et Marca – puis tous les autres – ont fait leurs choux gras, s'est déroulée dans la foulée de l'humiliation subie à Santiago-Bernabeu. Hors de lui, le président Perez a haussé le ton aux oreilles de ses stars déchues, évoquant «une honte», fustigeant «un manque de volonté» et pointant du doigt «un surplus de jours de congé».

Sergio Ramos, qui n'était pas sur le terrain ce soir-là car suspendu, a toutefois dû se sentir visé – peut-être parce qu'il effectuait le jour-même un tournage dans le cadre de la série documentaire que lui consacre Amazon. Toujours est-il que le capitaine du Real a mal réagi au savon présidentiel et contre-attaqué, rejetant les responsabilités du désastre sur les sphères dirigeantes. Perez, pas franchement calmé, aurait alors menacé de licencier son joueur. Réponse de ce dernier, du tac au tac: «Si tu me paies l'argent que tu me dois, je me tire tout de suite!»

Et un bidon d'essence sur le brasier, un! Les rumeurs insistantes concernant le retour de José Mourinho sur le banc madrilène ne sont sans doute pas de nature à calmer les esprits. Car le Portugais, dont les relations avec Sergio Ramos (sous contrat jusqu'en 2020) avaient aussi été tendues, a plus le profil d'un pyromane que celui d'un pompier.

Real Madrid - Ajax Amsterdam

La qualification d'Amsterdam après sa victoire à Madrid (4-1).

Ton opinion