Genève: Sibos a attiré un nombre quasi record de participants
Actualisé

GenèveSibos a attiré un nombre quasi record de participants

Plus de 8300 personnes ont participé à ce salon international de de la finance.

Parmi les thématiques, les fintech ont été largement abordées.

Parmi les thématiques, les fintech ont été largement abordées.

photo: Keystone

Le salon Sibos s'est achevé jeudi soir à Genève sur la deuxième affluence la plus élevée en près de 40 ans de rencontres. Plus de 8300 représentants de la finance ont assisté à une réunion qui a mis depuis lundi l'accent sur l'innovation et les technologies financières (fintech).

Genève est devenue la première ville à accueillir pour la troisième fois ce salon qui s'établit chaque année dans un autre pays. «La séniorité des participants» a été très concluante, précise dans un entretien publié vendredi dans le quotidien L'Agefi le directeur exécutif pour l'Europe de Swift, Alain de Raes.

Fintech à l'honneur

Le bilan financier est également positif. Parmi les thématiques, les fintech sont de plus en plus abordées. Swift, qui organise le Sibos, constitue une sorte de fintech lancée par les banques «pour améliorer les systèmes de paiements internationaux grâce à la technologie», affirme par ailleurs M. de Raes.

Ces dernières années, certaines sociétés «ont commencé à se dire qu'elles pouvaient récupérer» une partie du marché. Le responsable de Swift prévoit que certaines banques mais aussi certaines fintech seront menacées si elles ne s'adaptent pas. Swift s'occupe désormais chaque jour de 130 à 160 millions de transactions pour ses membres. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion