Corruption: Siemens anticipe les sanctions et met en réserve un milliard d'euros
Actualisé

CorruptionSiemens anticipe les sanctions et met en réserve un milliard d'euros

Le conglomérat allemand Siemens, aux prises avec un vaste scandale de corruption, a indiqué mercredi qu'il mettait en réserve environ un milliard d'euros.

Cette somme soit lui permettre de faire face à d'éventuelles sanctions aux Etats-Unis et en Allemagne.

Siemens a estimé que cette provision, qui pèsera sur les comptes 2008, «se base sur des évaluations faites dans les discussions avec les autorités» allemandes et américaines, et qui doivent déboucher sur un règlement à l'amiable.

Le groupe allemand, qui a dépensé des milliards d'euros en pots-de-vin pour s'assurer des contrats à l'étranger, est en particulier dans le collimateur de l'autorité boursière américaine, la SEC. Siemens est en effet coté aux Etats-Unis.

Le montant des caisses noires alimentées par le groupe, qui fabrique aussi bien des trains que des turbines électriques, est jusqu'ici estimé à 1,3 milliard d'euros. La révélation il y a deux ans de ce scandale de corruption a complètement bouleversé le conglomérat centenaire, qui a renouvelé quasiment toute sa direction.

Siemens a depuis décidé de se retourner contre onze anciens dirigeants et de leur demander des dommages-intérêts, dans une démarche inédite en Allemagne.

(ats)

Ton opinion