Saut à ski: Simon Ammann termine deuxime au Titisee
Actualisé

Saut à skiSimon Ammann termine deuxime au Titisee

Simon Ammann s'est classé 2e du deuxième concours du week-end sur le grand tremplin de Titisee-Neustadt (All).

Simon Ammann a signé deux podiums en deux jours ce week-end sur le grand tremplin de Titisee-Neustadt (All), de quoi peut-être le relancer après une saison 2012-13 en retrait.

Troisième samedi, le quadruple champion olympique s'est classé 2e dimanche, de quoi inquiéter ses adversaires à deux mois des JO de Sotchi.

«Je suis plus solide que la saison dernière», avait annoncé le St-Gallois samedi. L'épreuve dominicale a confirmé l'impression, de quoi repositionner opportunément le magicien des tremplins à une semaine des concours à domicile d'Engelberg. Comme celle du Titisee, l'installation du Titlis à Engelberg est un tremplin naturel, qui convient particulièrement aux «anciens» comme Ammann. L'as du Toggenburg totalise désormais 70 podiums en Coupe du monde, mais son dernier succès remonte toujours à début 2011 à Lahti.

L'épreuve de dimanche a été remportée par le Polonais Kamil Stoch avec 300,7 pts (142,5 m et 138,5 m) contre 292,9 à Ammann (142,5 m et 141,5 m) et 292 à l'incroyable Japonais Noriaki Kasai. Ce dernier est âgé de 41 ans... dans un sport où il est d'usage de gagner très jeune. Le Nippon n'avait plus connu les joies du podium depuis janvier 2010.

Autre revenant, le «Sphinx» finlandais Janne Ahonen, sorti de sa retraite, pointe au 5e rang. Une autre figure légendaire du saut, Thomas Morgenstern, a fait courir le frisson dans la foule. L'Autrichien a lourdement chuté dimanche, après avoir remporté le concours de la veille. Il a dû être secouru sur le tremplin. Après sa chute et plusieurs tonneaux, le champion s'est relevé, a fait quelques pas mais est retombé sur le sol. Il avait visiblement brièvement perdu connaissance. Selon le staff autrichien, il souffrait notamment de fortes douleurs à hauteur de poitrine, ainsi que de coupures au visage causées par un ski.

La veille, «Morgi» était sorti d'une longue éclipse de près de deux ans pour décrocher son premier succès depuis près de deux ans. Son jeune compatriote Gregor Schlirenzauer, toujours leader de la Coupe du monde, est lui resté à l'écart du podium lors des deux concours.

Le Lucernois Gregor Deschwanden, 26e samedi, a atterri à la 21e place dimanche. (si)

Ton opinion