Actualisé

Foot - Super LeagueSion n'y arrive vraiment pas contre Bâle

Le club valaisan s'est encore une fois incliné contre le FC Bâle (1-2). Dimanche, il aurait pourtant mérité mieux.

par
Robin Carrel
Sion

Il fait toujours beau en Valais, même à la fin du mois de novembre, et les supporters du FC Sion en ont profité pour aller garnir quasiment jusqu'aux combles leur vénérable enceinte de Tourbillon (13'200 spectateurs). Ils avaient tous un but en allant voir leur formation préférée: mettre enfin un terme à l'incroyable série négative contre Bâle en championnat.

Dernier nul en Super League entre les deux formations? Un nul 1-1 à St-Jacques en février 2015. Dernier succès valaisan dans l'élite helvétique? Un succès 3-0 en Valais le 1er mai 2011. Soit une série incroyable de 21 matches sans victoire contre l'ogre rhénan. Heureusement, la Coupe de Suisse est passée par-là entre temps...

Efficacité bâloise

Les fans de Sion y ont cru et leurs joueurs favoris aussi, après un début de match entraînant et face à un FC Bâle qui avait laissé volontairement quelques titulaires au repos. Une tête de Sierro à la 5e, une échappée très mal négociée par Karlen quatre minutes plus tard, une volée un poil trop enlevée de Salatic (12e), un contre vendangé par Akolo ensuite (20e)... Avec un peu plus d'adresse, la troupe de Christian Constantin aurait dû faire le trou dans la première demi-heure.

Oui mais voilà, dominer n'est pas gagner, surtout face à ce Bâle jamais vraiment impressionnant, mais diablement efficace. Sion en a eu la preuve à la 34e minute de jeu: débordement d'Elyounoussi, centre en retrait du Norvégien, Steffen s'efface et Delgado fusille Mitryushkin. 0-1 sur la première véritable offensive des futurs champions de Suisse. Froids et réalistes, comme toujours.

Sion méritait mieux

Karlen, dans les arrêts de jeu de la première période, et surtout Konaté et Carlitos, à la 47e, ont aussi eu des ballons de buts. Le Sénégalais a obligé Vaclik à dévier le cuir sur sa transversale et la reprise du Portugais a été sauvée sur la ligne par un défenseur qui passait par là. Konaté s'est encore présenté seul devant le gardien à l'heure de jeu, sans plus de succès.

Mitryushkin a sauvé la maison sédunoise, en sortant une parade venue d'ailleurs devant Elyounoussi (63e) et, huit minutes plus tard, la persévérance valaisanne a été enfin récompensée. Karlen a réussi à pousser au fond un coup-franc très excentré tiré par Ziegler et à arracher un point bienvenu. Mais le FCB est aussi une équipe à réaction. A la 77e, Janko profitait d'une succession de contres favorables pour inscrire (hors-jeu?) le 1-2.

Sion aurait sans doute mérité plus qu'une défaite honorable, dimanche à Tourbillon. Les Rhénans, qui ont terminé la partie à dix après l'expulsion de Janko (85e), les ont dorénavant battus huit fois d'affilée. A se demander ce que le club entraîné par Peter Zeidler aurait pu faire de mieux, eux qui ont tiré 20 fois au but contre 9... Du coup, les Young Boys et la 2e place s'éloignent à trois longueurs.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!