Préparatifs en vue de la finale de Coupe: Sion paré pour fêter son équipe de foot
Actualisé

Préparatifs en vue de la finale de CoupeSion paré pour fêter son équipe de foot

Sion sera une ville ouverte et nocturne mercredi soir en cas de victoire du club valaisan en finale de la Coupe de Suisse contre Young Boys. La municipalité a accordé une autorisation d'ouverture jusqu'à 04h00 aux établissements publics.

La commune de Sion précise que les tenanciers devront veiller à ce que le voisinage ne soit pas importuné. Mais, en cas de victoire, la ville risque de ne pas dormir beaucoup, le match se déroulant pour la première fois en soirée.

Habituellement, la finale de Coupe se joue le lundi de Pentecôte, durant l'après-midi. Or, même dans ses conditions, la fête qui s'en suit se poursuit tard dans la nuit. Les autorités ne se bercent donc guère d'illusions, le match débutant à 20h30 à Berne, l'équipe ne sera pas de retour avant 1-2 heures du matin au plus tôt. "Pour autant qu'elle vienne, précise tout de même Stéphane Claivaz, secrétaire administratif à la Ville de Sion. En effet, les joueurs ont une échéance importante samedi déjà, en championnat (ndlr: contre Bellinzone à Tourbillon à 17h45).

Animation garantie

La fête pourra cependant démarrer plus tôt pour les supporters qui n'auront pas eu la chance d'assister à la finale sur place. Les téléviseurs seront en service dans de nombreux bistrots. L'ambiance promet d'être animée en ville dès le coup d'envoi.

Une fête avant tout spontanée

La place de la Planta sera prête à accueillir les supporters à l'issue du match. En revanche, aucun programme précis n'a été déterminé. Une large place est laissée à l'improvisation, précise Stéphane Claivaz. La fête doit avant tout être spontanée. "La Place de la Planta sera le lieu de convergence de tous les fans, dès le coup de sifflet, en cas de victoire. Ils se dissémineront ensuite progressivement en ville, pour poursuivre les festivités.

Et, en cas de défaite, les bistrots devront fermer à l'heure habituelle. «Mais nous n'avons pas imaginé ce cas de figure», explique Stéphane Claivaz. Dix finales de Coupe et dix victoires pour le FC Sion. Personne à Sion ne songe que la onzième finale puisse être différente des autres...

(ats)

Ton opinion