Super League: Sion pourrait avoir besoin de l'aide de la FIFA
Actualisé

Super LeagueSion pourrait avoir besoin de l'aide de la FIFA

Le club valaisan a annoncé la mise sous contrat pour 3 ans de Kyle Lafferty. Ce transfert pourrait se muer en feuilleton de l'été.

par
Jean-Philippe Pressl-Wenger
Aux Rangers, l'attaquant nord-irlandais avait côtoyé une autre recrue sédunoise, Gattuso.

Aux Rangers, l'attaquant nord-irlandais avait côtoyé une autre recrue sédunoise, Gattuso.

«Je dois prendre l'avion ­demain à 14 h (n.d.l.r.: au­jourd'hui) pour que son agent me montre les documents qui prouvent qu'il est bien un joueur libre.» Au téléphone, le directeur sportif du FC Sion Marco De­gennaro donne le ton. C'est qu'en Ecosse, les propriétaires des nouveaux Glasgow Rangers (voir encadré) ont promis des actions en justice contre les joueurs s'engageant ail­leurs. Ils exigent également des compensations financières de la part des clubs qui mettent leurs anciens éléments sous contrat.

«C'est ridicule, a réagi le président sédunois Christian Constantin. Lorsqu'un club fait faillite, les contrats deviennent caducs, les joueurs sont donc libres de tout engagement. De plus, ajoute-t-il, la nouvelle entité ne peut pas leur assurer les mêmes conditions de travail puisqu'elle n'est pas admise en première division.»

Si, comme on peut le soupçonner, le club de Glasgow refusait de délivrer l'indispen­sable certificat de transfert, la FIFA devrait intervenir, afin d'émettre une autorisation provisoire. Comme un air de déjà-vu...

Glasgow Rangers, une légende à l’agonie

Le mythique résident du stade d’Ibrox Park est au plus mal ­depuis des mois. Il avait d’abord été mis sous tutelle après qu’une dette cumulée de 134 millions de livres, due à différents créanciers, eut été rendue publique. La société a été liquidée. En conséquence, le club a perdu ses licences auprès de la Premier League et auprès de la Fédération écossaise. Les Ran­gers ont été exclus de la 1re division et ont fait face à un exode massif de leurs meilleurs joueurs, malgré la création d’une nouvelle société censée péren­niser le club.

Ton opinion