Super League: Sion prend les commandes du championnat

Actualisé

Super LeagueSion prend les commandes du championnat

À la faveur de son succès dans le derby contre Xamax (3-1), le club valaisan s'empare du fauteuil de leader, une première depuis 2012.

par
njr
Pajtim Kasami, gauche a été le match-winner de cette rencontre contre Xamax. (KEYSTONE/Laurent Gillieron)

Pajtim Kasami, gauche a été le match-winner de cette rencontre contre Xamax. (KEYSTONE/Laurent Gillieron)

Pour le FC Sion, l'occasion était trop belle de s'emparer de la tête du championnat. Le club valaisan n'a pas laissé filer l'opportunité de s'installer provisoirement seul dans le fauteuil de leader, qu'il n'avait plus occupé depuis l'été 2012, avec Sébastien Fournier sur le banc et Gennaro Gattuso sur la pelouse. Si les visiteurs n'ont pas manqué leur rendez-vous avec le sommet en s'imposant dans un derby romand suivi par 6754 spectateurs, Xamax, à l'inverse, n'a pas réussi à abandonner sa place de cancre de la Super League.

Le retour de Stéphane Henchoz

Pour son retour à la Maladière, Stéphane Henchoz avait pris le parti d'aligner le même onze qu'à Aarau dimanche en Coupe, à l'exception de Behrami, que l'on ne reverra pas sur une pelouse synthétique en raison de ses soucis d'adducteurs et donc logiquement ménagé. Après une frappe de Corbaz non cadrée, la première occasion sérieuse tombait au quart d'heure à la suite d'une «poitrine» Zock sur laquelle Walthert allait se faire l'auteur d'un magnifique réflexe. Après une entame laborieuse, Xamax, articulé dans un 3-4-3 disant beaucoup de ses intentions, allait magnifiquement se rebiffer, menacer plusieurs fois Fickentscher, profitant en cela de quelques largesses valaisannes.

Au plus fort de la pression neuchâteloise, c'est pourtant les visiteurs qui devaient ouvrir le jeu, à la suite d'une jolie combinaison entre Kasami et Toma. A la réception du centre de celui-ci, Uldrikis pouvait placer une tête imparable. Moins de cinq minutes plus tard, Xamax trouvait la récompense de ses efforts à la suite d'un but accordé par la VAR dans une certaine confusion. Après un prodigieux sauvetage de Fickentscher devant Karlen, Haile-Selassie pouvait conclure dans la cage vide (41e). Un but d'abord refusé par M. Bieri pour une position de hors-jeu mais validé par Urs Schnyder, l'arbitre de la VAR depuis les écrans de contrôle de Volketswil (ZH), sans que le directeur de jeu ne prenne soin d'aller visionner les images au bord du terrain. 1-1 à la pause, voilà qui ne lésait alors personne dans une partie fort plaisante à suivre.

La suite n'allait pas être différente, avec un ballon circulant d'un côté à l'autre, sur un rythme élevé n'excluant pas les erreurs. Sion allait d'ailleurs reprendre l'avantage à la suite d'une approximation de Corbaz à mi-terrain (perte de balle), aussitôt exploitée par un contre mené tambour battant. Une délicieuse «louche» de Grgic pouvait démarquer Lenjani dont le centre était dévié par Kasami, surgissant devant son défenseur. Alors que Xamax cherchait à se rebeller, une passe en retrait suicidaire, car pas assez appuyée, de Oss permettait au même Kasami de récupérer l'offrande pour s'en aller seul affronter Walthert, qu'il trompait après avoir résisté au retour de Neitzke. Malgré un fort discret baroud d'honneur xamaxien, Sion n'allait plus lâcher ses trois points, se ménageant même plusieurs occasions d'alourdir l'addition. Il s'agit là de la septième victoire de rang des protégés de Stéphane Henchoz alors que le Xamax de Joël Magnin devra encore patienter avant de pouvoir fêter un premier succès un championnat.