Actualisé 08.07.2020 à 21:14

Football

Sion renoue enfin avec la victoire

Deux sauvetages sur sa ligne de Jan Bamert et un but de Pajtim Kasami ont permis aux Valaisans de prendre la mesure du FC Bâle (1-0). Oh que ce succès était attendu!

de
Sport-Center
Le milieu valaisan Pajtim Kasami a été décisif contre Bâle.

Le milieu valaisan Pajtim Kasami a été décisif contre Bâle.

KEYSTONE

Il est des matches plus décisifs que d’autres, et cela n’est pas toujours une affaire de proximité géographique ou de rivalité au classement. Pour le FC Sion, par exemple, la réception du FC Bâle mercredi soir revêtait une importance bien particulière. Deux semaines et demi après la reprise du championnat, les Valaisans se retrouvaient en quelque sorte à la croisée des chemins. Soit à l’endroit où il fallait traduire le mieux aperçu lors des dernières sorties en points, qui manquent toujours aussi cruellement à Kevin Fickentscher et ses coéquipiers.

Le spectre de la rencontre d’il y a dix jours planait forcément sur ce quatrième et dernier duel de la saison entre les deux formations. À Saint-Jacques, les hommes de Paolo Tramezzani avaient refusé la confrontation, se contenant de défendre le plus bas possible. Une stratégie peu spectaculaire qui n’avait pas permis à Sion, transpercé deux fois dans les dernières minutes, d’éviter la défaite.

Kasami très en vue

La première bonne nouvelle, c’est que les Valaisans semblent avoir appris de leurs erreurs. L’homme le plus en vue de la première mi-temps? Pajtim Kasami. Comme face à Lucerne il y a une semaine, le milieu de terrain, animé d’une volonté nouvelle depuis quelque temps, a beaucoup tenté. Un coup de tête, une frappe en déséquilibre, une autre qui n’est finalement jamais sortie de son pied mais qui avait clairement le poids d’un but: le numéro 7 n’a pas ménagé ses efforts.

Si bien qu’il a fort logiquement été récompensé par un but qui a enlevé un gros poids des épaules de son équipe. On vivait la 29e minute lorsqu’Anto Grgic a botté un corner côté droit. Jean Ruiz a tenté d’adresser un coup de tête en direction de Jonas Omlin, mais le Français n’a pu que légèrement dévier le ballon… directement retombé en direction de Pajtim Kasami. L’homme ne s’est pas fait prier pour trouer les filets bâlois. 1-0.

Double miracle

On peut penser qu’il était écrit que cette soirée allait être celle du FC Sion. Parce que ces fameux petits détails, souvent utilisés pour expliquer les problèmes sédunois, qui ne tournaient plus en sa faveur ont cette fois-ci changé de camp. La preuve suprême est à aller chercher en toute fin de première mi-temps et le héros se nomme Jan Bamert. Deux fois, l’international M21 s’est retrouvé à sauver un ballon sur sa ligne de but. D’abord sur une frappe de Valentin Stocker, ensuite pour contrer un envoi de Fabian Frei. Un véritable double miracle, qui n’enlève rien à la première période de qualité du FC Sion.

La tâche de la troupe de Tramezzani s’est toutefois compliquée en début de seconde période, avec l’expulsion de Birama Ndoye (55e). Son deuxième carton jaune peut paraître sévère, mais pour l’ensemble de son œuvre le demi ne pouvait pas vraiment s’attendre à autre chose. Quoi qu’il en soit, les hôtes ont souffert à dix, passant le plus clair de leur temps à défendre. Il y a bien eu deux ou trois chaudes alertes sur la cage de Kevin Fickentscher, mais il faut bien dire que ce Bâle-là n’a pas franchement laissé une grosse impression.

En luttant jusqu’au bout, Sion a ainsi pu mettre fin à une disette de neuf ans. Neuf ans sans victoire à domicile contre les Rhénans. Et, surtout, trois points tellement bienvenus dans la lutte pour le maintien. Sion respire un peu mieux. De par l’engagement qu’il a montré mercredi, il l’a bien mérité,

Sion - Bâle 1-0 (1-0)

Tourbillon, 1000 spectateurs. Arbitre: Urs Schnyder.
Buts: 29e Kasami 1-0.
Sion: FIckentscher; Maceiras, Bamert, Ruiz (84e Kabashi), Facchinetti; Kasami, Ndoye, Grgic, Lenjani (67e Toma); Stojilkovic, Uldrikis. Entraîneur: Paolo Tramezzani.
Bâle: Omlin; Widmer, Isufi (81e Marchand), Van der Werff, Petretta; Frei; Stocker, Ramires (62e Oberlin), Campo (81e Ademi), Pululu (81e Riveros); Cabral. Entraîneur: Marcel Koller.
Avertissements: Ramires (34e, antisportivité), Uldrikis (36e, jeu dur), Ndoye (43e, jeu dur), Stojilkovic (56e, Zock), Fickentscher (87e, réclamations), Toma (88e, jeu dur).
Expulsion: Ndoye (55e, deuxième avertissement).

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
12 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

Mike

09.07.2020 à 08:20

Les cloches ont gagné Bravo

Bonne nouvelle

09.07.2020 à 07:17

Sion respire mieux... Il n'a plus besoin de respirateur artificiel... et on l'a sorti de la salle de réanimation... mais on le garde sous bonne surveillance, il est loin d'être guéri.

CC

09.07.2020 à 07:08

Pas de quoi être fier de gagner 1 match sur 10