Actualisé 21.04.2013 à 21:09

Super LeagueSion risque trop peu pour l'Europe

Les Valaisans ont concédé le nul contre YB. Il en faudra plus pour s'assurer le 4e rang.

de
Oliver Dufour, Sion
Sion a fait match nul avec YB, dimanche.

Sion a fait match nul avec YB, dimanche.

Les optimistes diront que Sion n'a pas perdu ses quatre dernières rencontres, depuis la défaite du 10 mars contre Lausanne (0-1). Toujours est-il que les Sédunois ont stagné avec seulement 4 points pris depuis lors. Pire, ils n'ont accumulé que 10 points (2 victoires, 4 nuls, 4 défaites) en 2013. Seuls le LS (5), Servette (9) et YB (9) ont fait moins bien.

Si les hommes d'Arno Rossini sont toujours installés à la 4e place, synonyme de qualification pour l'Europa League, ils pourraient cependant regretter de ne pas enfoncer le clou au cours des huit rencontres qu'il leur reste. Zurich, embusqué à 6 longueurs, ne se gênera pas, s'il peut en profiter.

Hier, les Valaisans ont paru trop timorés. «Nous nous créons chaque fois au moins deux bonnes­ chances de marquer. Et nous avons d'emblée aligné quatre joueurs à vocation offensive, a pourtant plaidé Adailton. Difficile de prendre plus de risques! Je ne peux pas dire si Sion sera européen, mais ça reste notre seul objectif.» Alberto Regazzoni, coéquipier du défenseur, a estimé qu'il ne fallait «pas être con et prendre des risques pour prendre des risques».

En sera-t-il autrement samedi, face à la lanterne rouge servettienne? Le coach Rossini a insisté sur la stabilité défensive qui a permis de ne pas encaisser de but. «Après Bâle, YB est la meilleure équipe que j'aie vue», a-t-il juré. Sachant que les Bernois n'ont pas gagné­ en six parties, voilà un sacré compliment pour leur nouvel entraîneur, Bernard Challandes.

Les résultats: Lucerne - Grasshopper 1-1 (1-1). Thoune - Bâle 2-2 (0-1). Sion - Young Boys 0-0. Classement: 1. Bâle 57. 2. Grasshopper 54. 3. St-Gall 50. 4. Sion 42. 5. Zurich 36. 6. Thoune 34. 7. Young Boys 33. 8. Lausanne 26. 9. Lucerne 26. 10. Servette 20.

Sion - Young Boys 0-0

Tourbillon. 9100 spectateurs. Arbitre: Jaccottet.

Sion: Vanins; Vanczak, Adailton, Dingsdag, Bühler; Fernandes, Gattuso (69e Basha); Yoda (58e Marques), Darragi (73e Leo), Regazzoni; Ndjeng.

Young Boys: Wölfli; Zverotic, Nef, Veskovac, Bürki (82e Raimondi); Doubaï; Zarate (28e Schneuwly), Farnerud, Costanzo (69e Gerndt), Nuzzolo; Afum.

Notes: Sion sans Lafferty, Margairaz (blessés) et Aislan (malade). YB sans Affolter, Simpson et Spycher (blessés). Avertissement: 32e Ndjeng. 45e Fernandes. 79e Marques.

Nul équitable YB a dominé la première demi-heure. Par deux fois, Costanzo aurait pu ouvrir le score (8e et 17e), mais il a manqué de tranchant. Les Sédunois se sont réveillés après une trentaine de minutes. Yoda y est allé au culot dans un angle fermé (28e). Puis Ndjeng a armé une bonne frappe, déviée (30e). Un bon minicorner de Darragi a été écarté par Wölfli (31e). La tête de Ndjeng dans la foulée a manqué de précision (32e). Après la pause, Sion a poursuivi sa maîtrise stérile, sans profiter de sa supériorité, malgré un envoi de Regazzoni qui aurait pu faire mouche (71e).

Nul équitable YB a dominé la première demi-heure. Par deux fois, Costanzo aurait pu ouvrir le score (8e et 17e), mais il a manqué de tranchant. Les Sédunois se sont réveillés après une trentaine de minutes. Yoda y est allé au culot dans un angle fermé (28e). Puis Ndjeng a armé une bonne frappe, déviée (30e). Un bon minicorner de Darragi a été écarté par Wölfli (31e). La tête de Ndjeng dans la foulée a manqué de précision (32e). Après la pause, Sion a poursuivi sa maîtrise stérile, sans profiter de sa supériorité, malgré un envoi de Regazzoni qui aurait pu faire mouche (71e).

Nul équitable YB a dominé la première demi-heure. Par deux fois, Costanzo aurait pu ouvrir le score (8e et 17e), mais il a manqué de tranchant. Les Sédunois se sont réveillés après une trentaine de minutes. Yoda y est allé au culot dans un angle fermé (28e). Puis Ndjeng a armé une bonne frappe, déviée (30e). Un bon minicorner de Darragi a été écarté par Wölfli (31e). La tête de Ndjeng dans la foulée a manqué de précision (32e). Après la pause, Sion a poursuivi sa maîtrise stérile, sans profiter de sa supériorité, malgré un envoi de Regazzoni qui aurait pu faire mouche (71e).

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!