18.10.2020 à 13:38

Coronavirus«Situation critique» pour l’Hôpital du Valais

Le Centre hospitalier du Valais romand doit faire face à une hausse des hospitalisations dues au coronavirus. Il est passé au deuxième niveau d’alerte de son plan d’urgence.

L’Hôpital du Valais fait face à une nouvelle vague d’hospitalisations, dont le nombre a doublé chaque jour depuis vendredi.

L’Hôpital du Valais fait face à une nouvelle vague d’hospitalisations, dont le nombre a doublé chaque jour depuis vendredi.

Archives/Keystone

L’Hôpital du Valais déclare dimanche faire face à une nouvelle vague d’hospitalisations, dont le nombre a doublé chaque jour depuis vendredi. Soixante patients ont été admis pour des complications liées au Covid-19, quatre sont aux soins intensifs.

Un cluster comprenant sept cas positifs s’est déclaré samedi soir sur le site de Saint-Amé, à Saint-Maurice, ajoute l’Hôpital du Valais dans son communiqué. La direction médicale a imposé une quarantaine et interdit les visites jusqu’à nouvel avis.

«Sachant que jusqu’à 25% des personnes hospitalisées en raison d’une complication au Covid-19 risquent de nécessiter des soins intensifs», l’Hôpital du Valais craint une surcharge «dramatique» de ses soins intensifs. Le Centre hospitalier du Valais romand (CHVR), qui regroupe les sites de Sion, Martigny, Sierre, Saint-Amé et Malévoz, est passé au deuxième niveau d’alerte de son plan d’urgence qui en compte quatre.

Quatre salles d’opération fermées

Conséquence, le CHVR doit augmenter sa capacité d’accueil des cas Covid de 20 lits supplémentaires dans les domaines de la médecine et de la gériatrie et de quatre lits de soins intensifs à Sion. Cet aménagement contraint le CHVR à libérer des espaces et des ressources habituellement dédiés à l’activité élective programmée et à fermer quatre salles d’opération sur treize.

Cela pourrait avoir un impact sur les interventions déjà planifiées ou à venir, souligne l’Hôpital du Valais. Dans le Haut-Valais, le niveau d’alerte reste pour l’heure inchangé, «malgré l’enregistrement d’une nette progression des hospitalisations au Centre hospitalier du Haut-Valais (SZO).»

(ATS/NXP)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!