Six assassinats ciblés depuis vendredi
Actualisé

Six assassinats ciblés depuis vendredi

Mogadiscio - Au moins six personnes ont été tuées depuis vendredi à Mogadiscio, deux journalistes et quatre fonctionnaires.

Les assassinats et attaques armées sont quasi quotidiens depuis plusieurs mois dans la capitale somalienne.

Le directeur d'un média local somalien, Ali Iman Sharmarke, a été tué samedi après-midi à Mogadiscio lorsque son véhicule a sauté sur une bombe, alors qu'il revenait des obsèques d'un de ses journalistes abattu dans la matinée, a-t-on appris auprès de ce média, HornAfrik.

Ali Iman Sharmarke «a été visé par une bombe sur la route. Il est mort. Une journaliste qui se trouvait avec lui dans la voiture a été blessée», a expliqué à l'AFP le numéro 2 d'HornAfrik, Said Tahlil.

«C'est un jour très triste pour nous. Nous avons enterré un journaliste d'HornAfrik qui a été tué ce matin, et maintenant nous perdons Ali Iman», qui a la double nationalité somalienne et canadienne, a-t-il ajouté. HornAfrik est une société somalienne qui compte deux stations de radio et une chaîne de télévision.

Samedi matin, le journaliste Mahad Ahmed Elmi avait été tué à Mogadiscio par des hommes armés non identifiés, alors qu'il se rendait à la radio.

Fonctionnaires abattus

Vendredi soir, ce sont quatre fonctionnaires qui ont été tués par balles alors qu'ils se trouvaient dans la rue. Les quatre hommes avaient été nommés récemment par le gouvernement somalien pour travailler dans l'administration locale du village d'El-Baraf, situé à 130 km au nord de Mogadiscio, selon un policier.

Mogadiscio est le théâtre d'attaques très fréquentes depuis la défaite des tribunaux islamiques fin décembre 2006-début janvier 2007 face à l'armée éthiopienne, alliée du gouvernement somalien légitime. Les tribunaux ont été chassés de toutes leurs positions dans le sud et le centre de la Somalie.

(ats)

Ton opinion