Monde: Six millions de centenaires en 2050

Actualisé

MondeSix millions de centenaires en 2050

On se bouscule au club des centenaires. Autrefois quasi-inexistante, cette frange de la population mondiale devrait compter près de six millions d'individus d'ici 2050.

Cela repousserait l'âge médian autour de 50 ans dans de nombreux pays développés et bousculerait ainsi les notions traditionnelles de vieillesse et d'»âge moyen».

Le nombre de centenaires a déjà explosé, passant de quelques milliers en 1950 à plus de 340.000 aujourd'hui, et c'est au Etats-Unis et au Japon que leur proportion est la plus élevée, selon les derniers chiffres du Bureau américain du recensement et un rapport publié lundi par l'Institut national américain sur le vieillissement (NIA).

Leurs effectifs devraient croître une vingtaine de fois plus vite que la population totale d'ici 2050, faisant des centenaires la catégorie d'âge à la croissance la plus rapide. Un boom que les démographes attribuent à des décennies de progrès médicaux et à de meilleurs régimes alimentaires.

C'est le Japon qui en comptera le plus en 2050: 627.000, soit près de 1% de sa population, selon les estimations. L'Italie, la Grèce, Monaco et Singapour en auront également un nombre conséquent, notamment parmi les femmes.

Aux Etats-Unis, les centenaires devraient passer de 75.000 aujourd'hui à plus de 600.000 au milieu du siècle. Ce seront essentiellement des personnes de la génération du «baby boom».

Selon d'autres estimations du Bureau du recensement:

- Pour la première fois, en 2017, il y aura plus de personnes de 65 ans et plus dans le monde que d'enfants de moins de cinq ans.

- Le nombre des octogénaires devrait augmenter de 233% d'ici 2040, contre 160% pour les 65 ans et plus, et 33% pour l'ensemble de la population, tous âges confondus.

- L'âge médian passera au Japon de 37 ans en 1990 à 55 ans en 2050 en raison de faibles taux de natalité. Son augmentation devrait rester en revanche contenue aux Etats-Unis, en ne progressant «que» de 33 à 39 ans dans la même période grâce à de forts taux d'immigration. Dans le monde, l'âge médian passera dans le même temps de 24 à 37 ans.

Aux Etats-Unis, l'augmentation des taux d'obésité chez les personnes sédentaires et qui ont une mauvaise alimentation pourrait cependant avoir un impact sur l'espérance de vie, préviennent les experts. L'AARP, une organisation de seniors, et d'autres associations américaines tentent de promouvoir des modes de vies plus sains.

L'AARP mène une étude pilote à Albert Lea (Minnesota) visant à augmenter de deux ans l'espérance de vie des habitants. L'ONG travaille avec la municipalité pour faciliter les déplacements à pied et à vélo, développer les réseaux sociaux et permettre de manger plus sainement dans la restauration rapide. Elle espère étendre cette initiative à d'autres villes.

Selon un récent sondage du Centre de recherche Pew mené auprès de 2.969 adultes, les Américains aimeraient, en moyenne, vivre jusqu'à 89 ans, alors que leur espérance de vie actuelle est de 78 ans. Un sur cinq souhaiterait vivre au-delà de 90 ans et 8% franchir la barre des 100 ans. (ap)

Ton opinion